Euro 2020 : Belgique, Croatie, Pays-Bas... Des gros sur le pont à la maison

Euro 2020 : Belgique, Croatie, Pays-Bas... Des gros sur le pont à la maison©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le jeudi 21 mars 2019 à 10h25

Respectivement vice-championne du monde et troisième du dernier Mondial, la Croatie et la Belgique entament leur campagne de qualification à l'Euro 2020 dès jeudi, contre l'Azerbaïdjan et la Russie. Les Pays-Bas accueillent la Biélorussie.

Groupe C : Apéritif pour les Pays-Bas avant l'Allemagne

Trois jours avant d'accueillir l'Allemagne dans le choc du groupe C des éliminatoires pour l'Euro 2020, les Pays-Bas débutent leur campagne par la réception de la Biélorussie (20h45). A priori une formalité pour les Oranje, dont la nouvelle génération a donné de sérieuses garanties pendant la phase de groupes de la Ligue des Nations, où ils ont terminé devant la France et... l'Allemagne. Attention toutefois, les Néerlandais seront sous pression après avoir manqué le dernier Euro puis la dernière Coupe du Monde. Jamais depuis les années 80 ils n'ont manqué trois phases finales d'une grande compétition de suite. Potentiel outsider de ce groupe dont les deux favoris logiques sont clairement définis, l'Irlande du Nord n'aura pas le droit de griller un premier joker à domicile contre l'Estonie (20h45).

Groupe E : Du tout cuit pour la Croatie ?

Placée dans un groupe abordable sur le papier, la Croatie débute son parcours par son adversaire le plus faible sur le papier, à savoir l'Azerbaïdjan (20h45). Même si ses difficultés pendant la Ligue des Nations appellent à la prudence, le vice-champion du monde ne devrait pas être inquiété avant de vivre un premier déplacement piégeux dimanche en Hongrie. Les Magyars se déplaceront eux ce jeudi en Slovaquie (20h45), quand le pays de Galles, exempt de cette première journée, comptera les points avant d'entrer en lice ce week-end.

Groupe G : Déjà un choc entre les deux favoris

Dans une poule très ouverte, l'Autriche et la Pologne font figure de gros poissons, pour leur histoire et leurs résultats récents. Elles seront opposées d'entrée ce jeudi à Vienne (20h45). Avec un avantage aux partenaires de Robert Lewandowski, habitués des excellents parcours en qualification, même s'ils sortent d'une Ligue des Nations compliquée (aucune victoire en quatre rencontres face à l'Italie et au Portugal). Les Autrichiens ont eux redressé la barre à l'automne après une campagne catastrophique pour le Mondial 2018 (4eme de son groupe en éliminatoires). Dans le même temps, Israël et la Slovénie s'affronteront dans une confrontation d'outsiders, alors que la Macédoine et la Lettonie chercheront avant tout à bien se lancer dans la compétition.

Groupe I : Premier piège pour la Belgique

Troisième de la dernière Coupe du Monde et leader du classement FIFA, la Belgique ne devrait pas trembler pour composter son billet pour la phase finale de l'Euro 2020. Mais elle aura deux adversaires dont elle devra particulièrement se méfier : l'Ecosse et la Russie. Quart de finaliste de « sa » Coupe du Monde l'été dernier, la Sbornaïa se déplace à Bruxelles ce jeudi (20h45), chez des Diables rouges diminués par de nombreuses absences (Kevin De Bruyne, Thomas Meunier, Romelu Lukaku, Axel Witsel, Vincent Kompany). De là à imaginer un faux-départ pour les Belges, il n'y a qu'un pas. Les Ecossais ouvriront le bal des éliminations au Kazakhstan dans l'après-midi (16h00), peu avant le « choc » entre Chypre et Saint-Marin (18h00), qui n'a pris qu'un point dans son histoire en matchs de qualification pour l'Euro (0-0 contre l'Estonie en novembre 2014).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.