Egypte : Le Zamalek, géant au bord de la crise de nerfs

Egypte : Le Zamalek, géant au bord de la crise de nerfs©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le vendredi 18 octobre 2019 à 10h55

Présidé par le bouillant Mortada Mansour, le Zamalek vit un début de saison chaotique.

Mortada Mansour ne fait rien comme les autres. Quand d'autres présidents de grands clubs travaillent à diffuser de la sérénité, le big boss du Zamalek donne plutôt dans l'hystérie permanente. Coutumier des déclarations fracassantes, pas contre la théorie du complot, le dirigeant des Chevaliers Blancs s'est montré à la hauteur de sa réputation mercredi. Dans une déclaration aux médias égyptiens, le bouillant président a pris position contre l'usage des réseaux sociaux par ses joueurs. Mise en garde à l'appui. « Aucun de vous n'est autorisé à avoir une page Facebook. Choisissez entre Zamalek et votre page Facebook et Instagram. Quiconque ouvre une page sur les réseaux sociaux, je lui infligerai une amende de la moitié de son salaire », a prévenu Mortada Mansour. Cette sortie fracassante n'est que le dernier épisode en date d'une saison tumultueuse.



Lancé par la nomination de Micho Sredojevic au poste d'entraîneur, l'exercice 2019-2020 avait commencé par une prometteuse victoire en Coupe d'Egypte, contre les nouveaux riches du Pyramids FC (3-0). Mais les résultats se sont rapidement gâtés par la suite, avec comme principal affront la défaite subie face aux grands rivaux d'Al-Ahly en finale de la Supercoupe d'Egypte (3-2) et les deux points perdus en championnat face aux promus du FC Masr. Mauvais signe pour le technicien serbe, son président lui a déjà renouvelé sa confiance par voie de presse. Les résultats en Ligue des Champions n'ont rien fait pour apaiser les choses. Battu en 16eme de finales aller par Génération Foot (2-1), le Zamalek devra attendre le 24 octobre pour disputer la manche retour, après l'imbroglio survenu fin septembre. Et voilà qu'un autre report vient la discorde : celui du derby face à Al-Ahly, prévu ce samedi et remis à une date ultérieure par la Fédération égyptienne. Auteurs d'un début de saison parfait, les Diables Rouges menacent de boycotter toute rencontre du championnat tant qu'ils n'affrontent pas le Zamalek comme prévu initialement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.