Egypte - Al-Ahly : L'entraîneur mis à l'amende par la CAF

Egypte - Al-Ahly : L'entraîneur mis à l'amende par la CAF©Media365

Patrick Juillard, publié le jeudi 13 juillet 2017 à 17h55

La Confédération africaine de football a infligé une amende de 10.000 dollars et une suspension d'un match avec sursis à l'entraîneur d'Al-Ahly, Hossam El Badry, pour manquements répétés à ses obligations médiatiques dans le cadre de la Ligue des Champions.

La Confédération africaine de football sévit à l'encontre d'Hossam El Badry. L'entraîneur d'Al-Ahly s'est vu infliger une amende de 10.000 dollars et une suspension d'un match avec sursis. La raison de cette sanction ? Le technicien a violé des directives de la CAF relatives à la conduite des opérations médias, lors des matchs de la Ligue des Champions en cours. Ce fut notamment le cas lors des rencontres des 5eme et 6eme journées du groupe D, disputées le 20 juin à Casablanca, et le 9 juillet à Alexandrie contre, respectivement, le WAC Casablanca (Maroc) et Coton Sport de Garoua (Cameroun). Une attitude qui découle des mesures de boycott prises par l'Arabie Saoudite et divers pays arabes à l'encontre de la chaîne qatarie BeiN Sports.

LA GUERRE OUVERTE AVEC BEIN SPORTS ET LE QATAR

« Dans le premier cas, Hossam El Badry a quitté la salle de conférence de presse parce qu'il y avait sur la table un micro revêtu du logo de la chaîne de télévision BeIN Sports. Il est revenu par la suite pour prendre part à la conférence de presse et s'est employé pendant celle-ci à couvrir le micro de BeIN ou à l'écarter », indique la CAF dans un communiqué officiel. « En ce qui concerne le match Al Ahly - Coton Sport, l'entraîneur ainsi que les joueur de Al Ahly se sont refusés à accorder des interviews après le match à BeIn Sports. L'entraîneur a assisté à la conférence de presse d'après-match mais pas les joueurs », ajoute l'instance avant de conclure : « La suspension pour un match de Hossam El Badry ne sera rendu exécutoire que si ce dernier se rendait coupable de faits similaires d'ici à la fin de la compétition. » Hossam El Badry est donc prévenu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.