Drogba toujours dans l'attente

Drogba toujours dans l'attente©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 12 août 2020 à 10h50

Alors qu'il espère pouvoir être candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne, Didier Drogba doit encore prendre son mal en patience.

Pas de fumée blanche à Abidjan. La Côte d'Ivoire du football a attendu en vain mardi la publication de la liste des candidats retenus pour la prochaine élection à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF). La commission électorale indépendante (CEI) a laissé passer la date butoir, et il semble qu'aucun des principaux prétendants (Sory Diabaté, Idriss Diallo et Didier Drogba) ayant déposé un dossier n'ait reçu par voie d'huissier la réponse de l'organisme présidé par René Diby, l'ancien ministre ivoirien des Sports. Mécontente de ce statu quo, la FIF va organiser ce mercredi une conférence de presse afin de faire le point sur le processus électoral. Une dissolution de la CEI et un report du scrutin, prévu le 5 septembre prochain, ne sont pas à exclure.

Copa Barry, info ou intox ?

En attendant, les états-majors des différents candidats font circuler des informations contradictoires. Le cas de Didier Drogba est évidemment au centre de toutes les attentions. Les parrainages présentés par l'ancien capitaine des Eléphants sont-ils valables ? Lundi, Copa Barry avait indiqué que les sages de la CEI avaient validé le dossier de candidature de l'ex-star de Chelsea, tandis qu'Eugène Diomandé, coordinateur de la campagne de "DD1" assurait que ce dernier était "définitivement et officiellement candidat", grâce à des "parrainages (...) en béton armé". Des désaccords au sein de la CEI sont également relatés par divers médias locaux, concourant à l'impression de cacophonie ambiante, sur fond de crise politique dans le pays, avec la candidature controversée du président sortant, Alassane Ouattara, à un troisième mandat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.