Dopage : Nasri encourt une lourde suspension

Dopage : Nasri encourt une lourde suspension©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 25 février 2018 à 16h00

Sans club depuis la résiliation de son contrat avec Antalyaspor, Samir Nasri devrait, d'après le Telegraph, écoper de six mois de suspension pour dopage de la part de l'UEFA.

Samir Nasri ne devrait pas revenir jouer en Europe de sitôt. Libre depuis la rupture de son contrat avec Antalyaspor le 31 janvier dernier, le joueur formé à l'Olympique de Marseille serait en effet, selon le Telegraph (citation d'un avocat du milieu français à l'appui) sous le coup d'une suspension d'un an infligée par l'UEFA. La raison : il aurait reçu des vitamines par injection en décembre 2016, alors qu'il portait les couleurs du FC Séville. Une pratique assimilée à du dopage et ayant fait l'objet d'une enquête de la part de l'agence mondiale antidopage (ainsi que de l'agence espagnole) en 2017.  Si cette sanction venait à être confirmée, Nasri n'aurait donc pas la possibilité de s'engager avec un club européen, et cela pendant six mois. Impossible, dès lors, de rejoindre Las Palmas, avec lequel l'ancien Mancunien aurait récemment été en contacts. De son côté, Marca avait évoqué une suspension d'une durée d'un an.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
68 commentaires - Dopage : Nasri encourt une lourde suspension