Divers : AfterFoot, l'aide à la reconversion des joueurs pros

Divers : AfterFoot, l'aide à la reconversion des joueurs pros©Media365

Thomas Siniecki : publié le dimanche 06 septembre 2020 à 17h38

Les footballeurs de haut niveau ne pensent pas toujours à temps à leur reconversion. L'association AfterFoot, lancée par Stéphane Ehrhart, donne les outils pour leur permettre de réussir ce passage trop souvent négligé.

La reconversion des footballeurs professionnels est un sujet bien plus complexe qu'on ne peut l'imaginer, surtout pour les nombreux joueurs évoluant en deuxième ou troisième division et qui retombent très clairement dans l'anonymat le plus complet après leur carrière. Stéphane Ehrhart s'est fait une spécialité de les accompagner, par le biais de son association AfterFoot, créée en 2015 et dont il vient même de publier un livre éponyme. Joueur de bon niveau mais toujours amateur, Ehrhart a beaucoup voyagé - et jeune - afin de s'ouvrir les horizons et de devenir même employé par l'UEFA depuis deux ans.

"On a développé des outils sur ces dernières années, qui nous sont propres, pour orienter au mieux les joueurs, explique Ehrhart à Onze Mondial. Généralement, c'est souvent dans les métiers du football. Mais si l'un rêve de devenir agent immobilier ou plombier, on l'aidera à se diriger vers les bonnes formations dans ces métiers-là."

Ehrhart : "Des exemples comme Squillaci, il y en a beaucoup"

Le but ? "Donner le plus d'outils pour ne pas être dans la crainte de se faire escroquer. Il y a un environnement autour d'eux qui peut être composé de 'conseillers/vendeurs'. Je te conseille sur l'immobilier, mais en même temps, je te vends des maisons. C'est ce qu'on veut éviter. On veut aider le joueur à gérer la relation. Tu veux faire un projet immobilier ? Voilà les questions à poser, comment ça devrait se passer en théorie, les pièges à éviter, grâce à des experts issus de différents domaines. Ces personnes-là ne sont pas ici pour vendre leur soupe, mais te conseiller sur la démarche. Bien souvent, éviter les premiers pièges, ça permet d'éviter une grande partie des risques et des erreurs."

Ehrhart donne notamment l'exemple de Sébastien Squillaci : "J'ai commencé à l'accompagner à Bastia et il s'est fait les croisés, ce qui, en quelque sorte, a sonné la fin de sa carrière. Des exemples comme lui, on en a beaucoup. Tu te rends compte que quand ta carrière se termine, même les joueurs qui sont très exposés peuvent se retrouver rapidement très seuls. Le club n'est plus là, l'agent sportif n'est pas forcément là non plus ... Il y a un vide." Olivier Giroud, Eric Abidal, Robert Pirés ou encore Grégory Coupet sont également liés à l'association.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.