Des regrets et des ambitions, Rami se confie

Des regrets et des ambitions, Rami se confie©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le vendredi 20 septembre 2019 à 08h02

Mis à pied et licencié par Marseille pour faute grave, Adil Rami a trouvé un exutoire avec Fenerbahçe. Presqu'un mois après son arrivée à Istanbul, le champion du monde a tenté d'expliquer sa saison dernière ratée et ses ambitions dans le champion turc.

Il y a bien longtemps qu'Adil Rami n'était plus apparu sourire aux lèvres. Empêtré dans des affaires extra-sportives avec sa séparation avec Pamela Anderson et les accusations de violence de l'Américaine puis dans un véritable bras de fer avec l'Olympique de Marseille, le défenseur central français revit du côté d'Istanbul. Licencié par l'OM pour « faute grave », Rami a finalement choisi de s'exiler malgré l'intérêt de clubs français (Brest, Toulouse). « J'ai eu des problèmes privés mais ce sont des regrets qui sont en train de disparaître car sans ça, je ne serais pas ici à Istanbul. Je suis un homme heureux aujourd'hui. »

Rami aime l'ambiance du Fener

Heureux de pouvoir rejouer au football même s'il n'a toujours pas disputé le moindre match avec Fenerbahçe depuis son arrivée fin août. S'il n'a pas pu faire ses preuves sur le rectangle vert, le champion du monde 2018 savoure de retrouver une ambiance qui ne doit pas vraiment le changer de ce qu'il a connu sur la Canebière. « J'ai vraiment adoré l'ambiance au stade. J'avais les jambes qui tremblaient. Ça me plait parce que dans mon caractère, dans ma façon d'être ou de jouer, je suis toujours à 100%. On peut parfois être moins bien mais ce qui est sûr c'est que je ne baisse jamais les bras, c'est ma devise. » S'il vise un titre de champion dès sa première année dans le club turc où il a retrouvé Luiz Gustavo, Adil Rami est conscient qu'il va devoir cravacher pour gagner ses pions de titulaire dans l'esprit d'Ersun Yanal et tenter d'accrocher une prolongation (sous contrat jusqu'en juin 2020).

Rami : « J'ai des regrets »

Il faut dire que la saison dernière est loin d'avoir un long fleuve tranquille pour l'ancien Lillois. S'il a participé à 21 matchs avec l'OM, ses prestations ont loin d'avoir été dignes d'un vainqueur de Coupe du Monde. Quelques mois après, Rami tente de trouver des explications à cette saison cauchemar pour lui et le club phocéen. « J'essaye de vivre sans regrets mais parfois c'est compliqué. J'ai beaucoup de regrets sur la saison que j'ai pu faire l'année dernière. Ça a été compliqué après le titre de champion du monde. Je n'ai pas eu beaucoup de vacances et je n'ai pas beaucoup travaillé dans la préparation. » Mis à pied par l'OM durant l'été, le natif de Bastia n'a plus joué en match officiel depuis le 18 mai dernier. A lui de mettre les bouchées doubles pour prouver qu'il n'est toujours pas cramé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.