Décès d'Emiliano Sala : Ses obsèques avec Nicolas Pallois et des représentants de Cardiff

Décès d'Emiliano Sala : Ses obsèques avec Nicolas Pallois et des représentants de Cardiff©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 16 février 2019 à 22h22

Un dernier hommage était rendu à Emiliano Sala à Progreso, la ville natale du footballeur argentin. Ses obsèques ont été célébrées en présence de Nicolas Pallois, qui a porté son cercueil, et de l'état-major de Cardiff City.



Un dernier hommage était rendu à Emiliano Sala à Progreso, la ville natale du footballeur argentin. Ses obsèques ont été célébrées en présence de Nicolas Pallois, qui a porté son cercueil, et de l'état-major de Cardiff City.

L'hommage a duré plus de huit heures, pour se terminer par une haie d'honneur et des applaudissements nourris à destination de l'enfant du pays. Le village de Progreso, là où Emiliano Sala s'était élevé au football, a donné la révérence à l'attaquant argentin, décédé dans le crash de l'avion qui devait le transporter de Nantes à Cardiff le 21 janvier dernier. Le club de San Martin a participé aux obsèques de l'ancien de Bordeaux, dont le partenariat avec le « Proyecto Crecer » avait permis la venue de Sala en Europe. Des anonymes et des personnalités connues se sont succédé dans les locaux pour rendre un dernier hommage au numéro 9. Grand ami du joueur, Nicolas Pallois était présent, déclarant ainsi forfait pour le déplacement de Nantes à Monaco dans le même temps (1-0). Le défenseur des Canaris figurait même parmi les porteurs du cercueil à la sortie de la cérémonie, vers 15h00, sous un solleil de plomb. Aussi passé par le « Proyecto Crecer », Valentin Vada était dans l'assistance, quitte à manquer le match entre Saint-Etienne et le PSG ce dimanche.



« Tout aujourd'hui a montré à quel point Sala était important »

Si le FC Nantes s'est associé aux commémorations via une grande fleur jaune, des représentants de Cardiff City ont profité d'un week-end sans match pour faire le déplacement. Le manager Neil Warnock et le directeur général Ken Choo étaient ainsi présents. « C'était mon joueur, je l'avais fait signer, a lancé le premier. Nous avons eu deux ou trois conversations, et il m'avait dit qu'il marquerait les buts qui nous maintiendraient en Premier League. Je lui avais dit que je savais qu'il le ferait. La famille est très importante, tout aujourd'hui a montré à quel point il était important... On dirait que tout le village est réuni. Cela a été très difficile pour tout le monde mais surtout pour Mercedes (la mère de Sala), Romina (sa soeur) et son frère. Ce genre de chose n'arrive pas souvent. On ne peut pas vraiment comprendre ce que ressent la famille, mais les choses montrent à quel point nous sommes unis aujourd'hui. Nous avons aussi rencontré son père, il était très ému. Cela a été une journée très difficile pour tout le monde. » Difficile de mieux résumer le sentiment général.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.