Coupe des Confédérations : En sélection, Sanchez fait plus que lutter avec Ronaldo

Coupe des Confédérations : En sélection, Sanchez fait plus que lutter avec Ronaldo©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mercredi 28 juin 2017 à 07h23

Cristiano Ronaldo et Alexis Sanchez seront opposés ce mercredi soir, dans le cadre de la demi-finale de Coupe des Confédérations entre le Portugal et le Chili. E si la supériorité de CR7 sur le Chilien est indiscutable en club, le débat est tout autre en sélection nationale.

Le Portugal et le Chili s'affrontent ce mercredi en demi-finale de la Coupe des Confédérations. Evidemment, un match dans le match sera particulièrement scruté : celui entre Cristiano Ronaldo et Alexis Sanchez. D'un côté, le Madrilène, champion d'Espagne et vainqueur de la Ligue des champions avec le Real, a pesé 42 buts et 12 passes décisives en 46 matchs toutes compétitions confondues. De l'autre le Gunner, lui aussi impressionnant, a cependant été un cran en-dessous du Portugais (30 buts et 19 passes décisives en 51 matchs). Mais en sélection, le Chilien revient au moins à égalité dans le rapport de force, si ce n'est mieux.
Ronaldo largement devant au nombre de buts
Grâce à son but contre l'Allemagne, lors de la deuxième journée de la Coupe des Confédérations, Alexis Sanchez est devenu le meilleur buteur de l'histoire de sa sélection, en passant devant Marcelo Salas. Mais avec 38 buts en 108 apparitions avec le Chili, le Gunner est encore loin de Cristiano Ronaldo malgré ses plus de 0,3 buts par match. Le Portugais a en effet inscrit 75 buts en 142 sélections avec la Seleçao, soit un ratio d'environ 0,5 but par match.
Alexis Sanchez incarne la nouvelle génération chilienne...
Au petit jeu des titres en sélection, Alexis Sanchez est devant son homologue portugais. Quand ce dernier a remporté l'Euro 2016, Sanchez l'avait déjà devancé en remportant la Copa América deux fois d'affilée, en 2015 puis 2016. Surtout, le joueur d'Arsenal n'a pas connu de défaite marquante avec sa sélection, depuis sa première cape le 27 avril 2006, face à la Nouvelle-Zélande. En plus d'avoir remporté deux titres depuis que le Chili est revenu au premier plan en Amérique du Sud, il a participé à la belle Coupe du monde 2014 de sa sélection. La Roja avait d'abord battu et éliminé l'Espagne en phase de poule (2-1), avant de s'incliner aux tirs-au-but face au Brésil en huitièmes de finale, dans un match très accroché. Sanchez incarne en fait la nouvelle génération chilienne aux côtés, entre autres d'Eduardo Vargas, et Arturo Vidal. La capacité du Chili de faire bonne figure dans les grandes compétitions coïncide avec l'explosion de Sanchez et ses acolytes. Et depuis qu'ils sont attendus, ils n'ont pas déçu.
...Quand Cristiano Ronaldo est associé à beaucoup de déceptions
En remportant l'Euro 2016 avec le Portugal, Cristiano Ronaldo s'est offert le premier trophée de sa carrière en sélection, le premier de l'histoire de son pays. Mais CR7 est international depuis le 20 août 2003 et sa première sélection contre le Kazakhstan. Et a aussi accompagné le Portugal dans de grosses désillusions. La première est la finale de l'Euro 2004, perdue face à la Grèce. L'élimination en phase de poules lors de la Coupe du monde 2014 en est une autre, tout comme la défaite en demi-finale de la Coupe du monde 2006 face à la France. Ajoutez à cela une sortie dès les quarts de finale à l'euro 2008, dès les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2010, et enfin la frustrante défaite en demi-finale de l'Euro 2012, et la liste de déceptions communes est longue entre Ronaldo et le Portugal, étant donné l'attente autour de la Seleçao lors de ces compétitions. Au contraire de son adversaire de mercredi soir, le joueur du Real Madrid a vu passer plusieurs générations avant de briller pour son pays.
Dans les matchs importants, Alexis Sanchez n'a jamais déçu
Ces échecs plus nombreux de Ronaldo avec le Portugal l'ont naturellement plus exposé aux critiques sur sa capacité à répondre présent dans les grands matchs avec sa sélection. Celles-ci se sont estompées avec le titre obtenu en 2016, auquel Ronaldo a participé en inscrivant deux buts lors du très important match de poule face à la Hongrie, puis un but en demi-finale face au Pays de Galles. Mais le natif de l'île de Madère est sorti blessé en finale, et c'est Eder qui est devenu le héros national. Ce qu'il manque désormais au quadruple ballon d'or, c'est une prestation XXL dans une finale.

Alexis Sanchez a, lui, grandement participé à l'exploit contre l'Espagne évoqué plus haut, en étant passeur sur le premier but avant de tirer le coup-franc à l'origine du second. Un simple match de poules, certes, mais un match historique pour le Chili. Il a aussi inscrit trois buts lors de la Copa America 2016. Mais lors de l'édition 2015, celui qui venait alors de boucler sa première saison sous les ordres d'Arsène Wenger a surtout inscrit le tir-au-but de la victoire, en finale face à l'Argentine. Pile ce qu'il manque à Cristiano Ronaldo...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Coupe des Confédérations : En sélection, Sanchez fait plus que lutter avec Ronaldo
  • J'ai la solution,on les met tous les deux sur le terrain et on ne les fait jouer que tous les deux,sansationnel ,puisque d'apres le gus qui a pondu l'article ne voit que ça.