Côte d'Ivoire : Drogba attendra

Côte d'Ivoire : Drogba attendra
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 12 août 2020 à 17h00

Les élections pour la présidence de la Fédération ivoirienne sont mises en stand-by.

La Fédération ivoirienne de football siffle la fin (provisoire) des hostilités. Les candidats à la présidence de l'instance, Didier Drogba en tête, en seront pour leurs frais : le comité d'urgence de la FIF a décrété « la suspension du processus électoral » et la « convocation d'une Assemblée Générale extraordinaire [...] le samedi 29 août 2020 à Abidjan », indique un communiqué publié mercredi. Mardi, la commission électorale indépendante (CEI), chargée d'examiner les dossiers de candidature transmis, avait laissé passer le délai requis pour remettre ses conclusions. Au centre des hésitations, figure notamment la question de la validité des parrainages présentés par le candidat Drogba.

« De graves manquements »

Cette incapacité de la CEI à trancher lui est reprochée par la Fédération, qui l'accuse d'avoir « violé le Code électoral de la FIF et le mandat qui lui a été donné par l'Assemblée Générale ». « Le rapport du Secrétaire de la Commission électorale, fait ressortir de graves manquements dans la conduite du processus électoral par ladite commission », poursuit le communiqué, très critique envers le président de la CEI, l'ancien ministre des Sports René Diby. « Le Président de la Commission électorale a indiqué "avoir agi en toute naïveté, pour préserver la cohésion sociale, en cette période sensible". Il a ajouté, avoir trouvé, avec les "éminents juristes, membres de la Commission, une solution ad'hoc" », peut-on encore lire. En fait de solution, le football ivoirien se retrouve dans une impasse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.