Chypre : Un arbitre échappe à un attentat, toutes les rencontres de football suspendues

Chypre : Un arbitre échappe à un attentat, toutes les rencontres de football suspendues©Media365

Marie Mahé : publié le vendredi 17 janvier 2020 à 22h20

Après un attentat perpétré contre un arbitre, la Fédération chypriote de football a décidé de suspendre, de manière indéterminée, tous les matchs de tous les championnats.



Le drame a été évité de justesse à Chypre. Une bombe, dispositif artisanal, placée dans la voiture d'un arbitre, a explosé, dans la nuit de jeudi à vendredi. Toutefois, Andreas Constantinou n'a pas été blessé, après cet attentat perpétré à Larnaca, une ville côtière du Sud. La Fédération chypriote de football a décidé de réagir, comme indiqué dans un communiqué. C'est ainsi que toutes les rencontres de toutes les divisions ont été suspendues, et ce de manière indéterminée. Un précédent avait déjà eu lieu en 2015. Après une attaque à la bombe contre un autre arbitre, les arbitres s'étaient alors mis en grève et la Fédération avait été obligée de suspendre les rencontres, pendant une durée d'une semaine. Depuis cette nouvelle attaque et en guise de soutien à l'un des leurs, tous les autres arbitres avaient également décidé de se mettre en grève.

Une forte suspicion de matchs truqués dans le pays

De son côté, l'instance dirigeante du football local n'a pas manqué non plus de condamner cet acte, le qualifiant même « d'acte de terreur », dans le but de créer un « climat de peur » chez les arbitres. L'association des arbitres de Chypre y est également allée de son propre communiqué. L'instance a assuré soutenir l'homme âgé de 33 ans, ainsi que toute sa famille, tout en demandant aux dirigeants du football local, mais également aux médias « d'arrêter de mettre de l'huile sur le feu », par rapport aux commentaires effectués sur les différentes décisions arbitrales. Avant que ne se produise cet événement tragique, le pays était déjà secoué par de fortes suspicions autour de rencontres de championnat qui auraient été arrangées, par rapport à des paris truqués. L'UEFA a d'ailleurs signalé, à la Fédération chypriote, pas moins de 84 rencontres suspectes, depuis 2011. Toutefois, aucune condamnation n'a encore eu lieu, alors que la police serait actuellement en pleine enquête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.