CHAN : Bloqué à l'aéroport, le Maroc renonce et se défausse sur l'Algérie

CHAN : Bloqué à l'aéroport, le Maroc renonce et se défausse sur l'Algérie©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, Media365, publié le vendredi 13 janvier 2023 à 15h00

Après de longues heures d'attente, l'équipe du Maroc n'a pu décoller pour l'Algérie et va renoncer à participer au CHAN, non sans charger son pays organisateur et voisin.



Certaines déclarations officielles avaient pourtant ramené l'espoir jeudi, dans la soirée. « L'équipe nationale marocaine se rendra demain en Algérie pour participer au CHAN, indiquait alors à l'AFP un représentant du ministère marocain des Affaires étrangères. Le départ se fera de l'aéroport de Salé (près de Rabat) à partir de 9 heures. » Ce vendredi matin, les joueurs et leur staff étaient bien au rendez-vous. De longues heures d'attente ont alors débuté dans les salons de l'aéroport, tandis qu'un appareil de Royal Air Maroc était stationné sur le tarmac, dans l'attente d'une autorisation de décollage venue d'Algérie pour rallier Constantine, ville hôte du groupe C où sont logés les Lions de l'Atlas locaux.

Une mise en scène signée Lekjaa

Sans grande surprise, ce feu vert n'est jamais venu et ordre a été donné à l'équipe de quitter l'aéroport, où étaient passés précédemment Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football, et Gianni Infantino, son homologue de la FIFA. Satisfait de sa mise en scène, le président de la Fédération marocaine, Fouzi Lekjaa, a pris la parole pour déplorer la situation. « C'est désolant qu'on nous prive de ce tournoi pour qu'on défende notre titre, et qu'on soit bloqué à l'aéroport. L'équipe s'est préparée depuis longtemps cette compétition et on ne nous autorise pas à aller y participer », a déclaré le dirigeant.

L'Algérie inflexible

Le fait n'est pourtant pas nouveau : depuis la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays à l'été 2021, l'Algérie n'autorise pas le survol de son territoire par les aéronefs marocains. Malgré l'annonce par les Marocains d'un accord de principe sur une dérogation, l'Algérie n'a pas transigé. Plutôt que de faire une concession en optant pour une compagnie non nationale ou en gagnant Tunis par avion puis Constantine en autocar, le Maroc s'est accroché à l'idée d'un vol direct. Destinée à rejeter toute la faute sur l'Algérie et son inflexibilité, cette manœuvre a été alimentée bien malgré eux par les jeunes joueurs et leur staff, apparus sur des photos devenues virales.

Le CHAN sans son double tenant

Cet imbroglio fait deux grands perdants au final si toutefois un ultime rebondissement ne vient pas débloquer la situation : l'image du Maroc, qui donne l'impression d'avoir instrumentalisé une compétition sportive à des fins politiques, et le CHAN, qui perd son double tenant du titre. Dans l'embarras, la CAF va devoir s'adapter à un groupe réduit à trois équipes, avec le Soudan, le Ghana et Madagascar mais sans les Lions de l'Atlas locaux. L'instance panafricaine pourrait aussi prendre des sanctions contre le royaume chérifien, candidat comme l'Algérie à l'organisation de la CAN 2025.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.