Ce Brésil était trop fort

Ce Brésil était trop fort©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le vendredi 10 novembre 2017 à 15h16

Face au Japon, le Brésil a d'abord fait le spectacle en première période avant de tranquillement gérer lors du second acte et s'est offert un succès mérité (1-3). Neymar a ouvert le score sur penalty pour les Auriverde.

Le stade Pierre Mauroy, un Messin (Eiji Kawashima) et un Marseillais (Hiroki Sakai) face à deux Parisiens (Neymar, Thiago Silva) et un Monégasque (Jemerson), M.Bastien au sifflet... Ce match amical opposant le Brésil au Japon du côté de Lille fleurait bon la Ligue 1. Mais un fait de jeu survenu assez tôt dans la partie a clairement laissé comprendre qu'il ne s'agissait pas d'une affiche de l'élite hexagonale. Suite à un accrochage dans la surface japonaise, l'arbitre a en effet eu recours à l'assistance vidéo pour constater que Maya Yoshida avait clairement retenu Fernandinho. Neymar ne s'est pas fait prier pour transformer ce penalty (0-1, 10eme). L'attaquant du PSG a l'occasion de doubler la mise quelques minutes plus tard, une nouvelle fois sur penalty, mais cette fois Kawashima est parti du bon côté (17eme). Sur le corner qui a suivi, les Samouraïs bleus n'ont pas réussi à se dégager correctement et Marcelo a pu expédier une lourde frappe dans la lucarne (0-2, 18eme). Yoshida a vu sa belle frappe sur coup-franc heurter la barre transversale (30eme) avant que Gabriel Jesus, servi sur un plateau par Danilo, n'enfonce le clou (0-3, 36eme). Le Citizen en est à huit réalisations en douze sélections.
Neymar a pu souffler en fin de match 
Après quarante-cinq minutes enthousiasmantes, les Auriverde ont levé le pied et laissé leurs adversaires prendre le jeu à leur compte. Plus entreprenants, les Japonais ont réussi à réduire l'écart grâce à une tête de Tomoaki Makino (1-3, 63eme), alors que les nombreux changements effectués par Tite ont quelque peu perturbé le onze brésilien. Neymar, lui, a joué toute la rencontre, a écopé d'un avertissement (57eme), s'est mis en évidence sur coup-franc (68eme) et a été remplacé par Douglas Costa à une vingtaine de minutes du terme de la rencontre (71eme). Rien d'autre ne fut à signaler lors du second acte, à l'exception d'une ultime occasion pour Alex Sandro (90eme+2). Le Brésil pourra à nouveau se tester le 14 novembre prochain, face à l'Angleterre (21h00). Une opposition d'un niveau un peu plus élevé.

 
1 commentaire - Ce Brésil était trop fort
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]