CdM 2018 : La Russie se montre confiante malgré la crise politique avec l'Angleterre

CdM 2018 : La Russie se montre confiante malgré la crise politique avec l'Angleterre©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 17 mars 2018 à 14h03

L'Angleterre l'a assuré, elle n'enverra pas de représentants politiques ou de la famille royale lors de la Coupe du monde en Russie. Quelques jours après la tentative d'empoisonnement d'un ancien agent secret russe sur le sol britannique, la tension est toujours palpable entre Vladimir Poutine et Theresa May. Pourtant, à Moscou, on se montre plutôt confiant et n'envisage pas l'absence pour boycott de pays pour le Mondial en juin comme l'a assuré Alexey Sorokin, Président du Comité organisateur, à Perfom.

L’affaire de l’espion russe empoisonné en Angleterre peut-elle avoir une incidence sur la Coupe du monde ?A. Sorokin : Non, cela n’a aucun effet sur la Coupe du monde. Nous continuons notre préparation, nous partons du principe que le football est au-dessus de la politique. Nous ne voyons pas comment une quelconque agitation politique pourra changer le cours d’un bon événement footballistique en Russie. Nous nous rendons compte que chaque équipe viendra. Aucune équipe n’a exprimé la moindre idée de boycotter la Coupe du monde, nous serons donc cordiaux avec les supporters, de n’importe quel pays.

Vous n’avez pas peur de voir l’Angleterre appeler au boycott et ne pas venir en juin ?A. S : Non, nous ne voyons pas un tel risque. Une telle intention n’a jamais été exprimée ni par la FA (Fédération anglaise de football), ni par les joueurs eux-mêmes ou par le sélectionneur. Nous ne voyons aucune indication d’une telle intention. C’est aux politiciens ou à chaque individu de décider s’ils veulent venir ou non. Mais nous accueillons tout le monde.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU