Cameroun : Le nouvel équipementier tarde à livrer, la Fécafoot se justifie

Cameroun : Le nouvel équipementier tarde à livrer, la Fécafoot se justifie©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 21 septembre 2022 à 10h45

Choisi cet été, l'équipementier One All Sport n'a toujours pas livré la Fédération camerounaise de football, suscitant une mise au point de l'instance.

Les supporters du Cameroun vont devoir s'armer de patience avant de voir les nouveaux maillots des Lions Indomptables. Choisi après la rupture du contrat qui liait la Fécafoot au Coq Sportif, l'équipementier One All Sport n'a pas encore fourni son nouveau client. Les fans devront attendre pour découvrir les tenues fournies par l'entreprise jusqu'alors spécialisée dans les sports mécaniques, et totalement novice en matière de football. « Les nouveaux équipements (...) seront étrennés en novembre prochain à la Coupe du monde », a expliqué Ernest Obama, le responsable communication de la Fédération camerounaise, dans un message posté sur les réseaux sociaux.

One All Sport prêt pour le Mondial ?

En attendant, les hommes de Rigobert Song continueront de porter des équipements frappés du coq tricolore. Dans son post, Ernest Obama met en avant une « disposition contractuelle stipulant que notre ex co-contractant dispose d'un délai de six mois à compter de la date de résiliation du contrat pour écouler les stocks de produits fabriqués avec nos signes distinctifs, réciproquement, nos équipes nationales sont parfaitement en droit d'utiliser les équipements actuels jusqu'à la Coupe du monde. » « Le temps pour notre nouvel équipementier de livrer les nouveaux produits attendus par les supporters des Lions Indomptables », poursuit Ernest Obama, avant de conclure. « Il n'y a donc pas de souci à se faire. Nous serons prêts en temps et en heure à la Coupe du monde où le Cameroun tiendra son rang. »

La guerre Eto'o-Noah s'étale

Alors que les autres mondialistes présentent les uns après les autres leurs nouveaux équipements destinés à être portés au Qatar, le Cameroun prend le risque d'aiguiser l'impatience de ses supporters, tandis que divers organes de presse, Jeune Afrique en tête, étalent les différends entre Samuel Eto'o, président de la Fécafoot, et Yannick Noah, détenteur d'une partie du capital du Coq Sportif, et proche de Seidou Mbombo Njoya, prédécesseur de l'ancien attaquant à la tête de l'instance faîtière. Ambiance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.