Buzz : L'entraîneur lavallois crée la polémique

Buzz : L'entraîneur lavallois crée la polémique©Media365

Rédaction , publié le mardi 14 août 2018 à 20h35

Depuis vingt-quatre heures, on ne parle presque que de ça. Vendredi dernier, Laval s'incline à Boulogne-sur-Mer (0-2, 2eme journée de National 1). Déçu par la défaite de ses joueurs, le nouvel entraîneur mayennais François Ciccolini dégoupille après la question d'un journaliste de France Bleu.

Le journaliste, choqué, a porté plainte pour « intimidations et menaces verbales ». Le club, qui entame une deuxième saison en National 1, a publié un communiqué ce mardi pour prendre la défense de son coach. Le Stade Lavallois y reproche notamment au journaliste de ne pas avoir posé sa question dans un cadre protocolaire, et assure que François Ciccolini a vécu la question sur sa composition d'équipe comme « une défiance au professionnalisme de l'ensemble du staff ». Des explications qui n'ont pas convaincu l'Union des journalistes de sport en France (UJSF). Le syndicat dénonce des « menaces violentes, graves et parfaitement intolérables » et demande des sanctions aux instances du football. Et ce n'est pas la divulgation du contenu des échanges entre François Ciccolini et le journaliste de France Bleu qui va arranger les choses. 20 Minutes, qui s'est procuré l'enregistrement, dévoile ce mardi soir des propos très crus et très menaçants issus de la bouche de l'ancien entraîneur de Bastia. « Je vais te frapper d'un coup de crosse dans la tête », lance par exemple François Ciccolini, qui clôt la discussion en invitant son interlocuteur à prendre « son jouet » et à se « le mettre comme suppositoire », en référence à son dictaphone. Classe.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU