Brésil : La date de la reprise fait polémique

Brésil : La date de la reprise fait polémique©Media365

Marie Mahé : publié le mardi 07 juillet 2020 à 11h20

Au Brésil, la date de la reprise du championnat national de football, fixée pour le 9 août prochain, a provoqué un véritable tollé dans un pays durement touché par le coronavirus.



Le football n'en finit décidément plus de faire polémique, du côté du Brésil. Et pour cause, le pays est tout simplement le deuxième pays le plus touché au monde par la pandémie du nouveau coronavirus, avec déjà un total, bien que provisoire, de 65 487 décès pour environ 1,6 million de cas recensés. Une pandémie qui n'en finit donc plus de sévir. Pourtant, se pose d'ores et déjà la question d'une reprise du ballon rond. Une date pour la Serie A nationale a d'ailleurs déjà été fixée, par la Confédération brésilienne de football, et plus précisément le 9 août prochain. Toutefois, l'annonce de cette fameuse date a provoqué un véritable tollé à travers le pays, et notamment chez certaines autorités régionales, qui y sont opposées. Pour le moment, seul le championnat de l'État de Rio de Janeiro a d'ores et déjà repris ses droits. Joao Doria, gouverneur de l'État de Sao Paulo, a annoncé que les équipes basées dans son État ne seront pas du tournoi national tant que leur championnat régional ne sera toujours pas terminé.

L'État de Sao Paulo possède un gros contingent de clubs

Celui-ci est interrompu depuis la mi-mars, en raison justement du coronavirus, alors qu'il reste encore un total de trois journées à disputer. En conférence de presse, Joao Doria a notamment déclaré : « Concernant la décision de la CBF de reprendre (le championnat) le 9 (août), le gouvernement de l'État de Sao Paulo n'a pas été consulté préalablement. » L'État de Sao Paulo est le championnat régional le plus important du pays, avec pas moins de cinq équipes pensionnaires de la première division nationale, à savoir Bragantino, Corinthians, Palmeiras, Santos ou bien encore Sao Paulo, ainsi que quatre à l'échelon inférieur, amené à reprendre le 8 août prochain. La CBF a ainsi rappelé : « Les clubs ont accepté de jouer en dehors de leurs propres enceintes, en transférant leur statut d'hôte à une autre ville où à un autre État, au cas où leur ville ne serait pas « libérée » avant les dates de début des compétitions. Cette décision a été prise lors d'un vote soutenu par 19 clubs de Serie A, dont l'ensemble de ceux de Sao Paulo. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.