Bosnie - Pjanic : "Domenech m'avait appelé"

Bosnie - Pjanic : "Domenech m'avait appelé"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 09 novembre 2020 à 22h07

L'équipe de France pourrait encore compter, sans nul doute, sur un certain Miralem Pjanic, si celui-ci avait fait le choix des Bleus plutôt que de la Bosnie. C'était il y a douze ans, au sortir de l'Euro 2008.



Miralem Pjanic aurait pu être international français. Le Bosnien, nouveau joueur du Barça, a grandi au Luxembourg et s'est révélé à Metz avant de signer à Lyon : "C'était quand je suis arrivé à l'OL, a révélé l'ancien milieu de terrain de la Juventus sur Canal+. Mais quelques jours avant, j'avais dit que mon rêve était de jouer pour la Bosnie. Je sais ce que mon pays a vécu, et voir des supporters aussi fanatiques, pour moi c'est quelque chose. Raymond Domenech m'avait appelé, mais j'avais déjà pris ma décision. Je l'ai remercié bien sur, mais j'ai préféré être réaliste. Pour moi, à ce moment-là, l'équipe de France, c'était trop. J'aurais eu mal au coeur que, de l'autre côté, la Bosnie regarde un des siens jouer pour l'équipe de France."

Son maître mot, en club aussi, a été de ne pas se précipiter : "J'aurais pu aller à la Juve deux années plus tôt, mais je sentais que ce n'était pas le moment. Devant moi, il y avait des joueurs qui jouaient très bien ensemble, que ce soit Paul Pogba, Andrea Pirlo... J'allais perdre une ou deux années de régularité que je pouvais avoir à Rome. Il ne faut pas trop vouloir trop vite : tôt ou tard tu retombes, sauf si tu es vraiment extraordinaire. Une carrière, ça se construit." Une mentalité globale qui se retrouve enfin dans son jeu : "C'est surtout dans les contrôles, les passes et la vision que j'ai voulu progresser, parce que je faisais avec les moyens que j'avais, tout simplement. Avant que quelqu'un me donne un coup, j'ai déjà donné le ballon. Il ne faut pas être le plus costaud pour tenir un duel, mais savoir se placer et être malin."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.