Bleus : Griezmann, Lloris... Les réactions après la Bosnie

Bleus : Griezmann, Lloris... Les réactions après la Bosnie©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 31 mars 2021 à 23h20

Retrouvez les principales réactions des Bleus à leur victoire (0-1) en Bosnie, lors du 3eme match des qualifications à la Coupe du monde 2022.



Après le nul contre l'Ukraine et le succès face au Kazakhstan, l'équipe de France a obtenu une deuxième victoire en éliminatoires du Mondial. Mais, que ce fut dur face à un adversaire qui a vendu chèrement sa peau. Gagnés par la fatigue, les Tricolores ont même été très laborieux. Une réalité qu'ils n'ont pas contestée au coup de sifflet final, mais ils ont préféré insister sur l'opération comptable et l'état d'esprit affiché.

Antoine Griezmann (attaquant de l'équipe de France sur M6) :
« C'était compliqué. Après, il y a un peu de fatigue. Ensuite, on a un peu de mal à jouer contre une défense à cinq. Il faudra bien voir ça, essayer de voir où on peut faire mal. On est attendus à chaque match. Des fois, il n'y a pas du beau jeu, mais le plus important c'est les 3 points. A titre personnel ? Oui, je rentre heureux à Barcelone. Je suis fier de mon parcours en Bleu. J'ai encore plus à donner, et aller le plus loin possible. On a une compétition cet été et je suis prêt à tout donner. »

Hugo Lloris (gardien de l'équipe de France sur M6) :
« C'était un peu laborieux, surtout en 1e. On a eu du mal dans l'utilisation du ballon, ils nous mettaient en danger en contre et sur les coups de pieds arrêtés. Mais l'état d'esprit est remarquable. On a mal joué, mais on a gagné grâce à cet état d'esprit. Il faut s'appuyer là-dessus. Il faut continuer à s'améliorer, car il y a des matches importants qui arrivent. Il fallait être prêts tout de suite, avoir du mouvement, mettre de l'intensité et être plus direct. C'est ce qui nous a manqué. En 2e, avec l'entrée d'Olivier Giroud, ça a permis de fixer les défenseurs, et libérer Kylian (Mbappé) et Antoine (Griezmann). Et ça a payé tout de suite, et on a géré le résultat. L'essentiel est là, et on avance. »

Didier Deschamps (sélectionneur de l'équipe de France sur M6) :
« J'ai trouvé que notre 1e période était en dessous de ce qu'on était capables de faire. C'était mieux en seconde, mais ce n'est pas facile. Je n'avais pas vu ça depuis un moment de la part de mon équipe. L'essentiel c'est la victoire. Pourtant, j'en avais mis pas mal au repos et j'ai trouvé la mise en route assez difficile. On a manqué de justesse technique. On doit faire plus, Mais, et je ne leur trouve pas d'excuses, mais entre les déplacements, le décalage horaire c'est difficile. Ce résultat est donc important. Aujourd'hui, en gagnant ici, rien n'est fait mais on se met à la meilleure place. Les 23 pour l'Euro ? Je n'y pense même pas aujourd'hui, car je n'ai pas toutes les données. J'aurais les choix importants à faire. Peut-être que ça sera une liste plus élargie, et ça ne sera pas une mauvaise décision de l'UEFA. Ca laissera plus de place. Je suis focalisé sur ces 3 matches qu'on a eus, qui était compliqués. Je vais les suivre sur les deux derniers mois et fin mai je prendrai les décisions. »

Adrien Rabiot (milieu de terrain de l'équipe de France sur L'Equipe TV) :
« Je me sens bien depuis mon retour en septembre. Je sais ce que veut le coach, et je me suis intégré dans cette nouvelle génération que je connais bien. C'est plus facile donc. Et je donne tout pour cette équipe. Ce soir c'était important de faire plus que les autres, car il y avait de la fatigue chez mes coéquipiers. Pour l'Euro ? Ça revient au coach de décider (si je serai là). Je pense avoir démontré qu'il peut compter sur moi. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.