Binationaux : La FIFA assouplit son règlement, l’" amendement Munir " voté

Binationaux : La FIFA assouplit son règlement, l’" amendement Munir " voté©Media365

Rédaction , publié le vendredi 18 septembre 2020 à 19h30

Le Congrès de la FIFA a voté vendredi un amendement assouplissant les conditions de changement de nationalité sportive pour les joueurs binationaux.

Révolution en vue pour les joueurs binationaux ? Réuni vendredi en vidéoconférence, le 70eme Congrès de la FIFA a en tout cas assoupli son règlement en la matière. Selon l'amendement voté ce jour, une sélection avec l'équipe A d'un pays donné ne sera plus forcément un obstacle à une sélection avec celle d'un autre pays. Afin d'éviter qu'un joueur soit "bloqué" après un simple match, comme ce pouvait être le cas jusqu'alors, un changement de nationalité sportive deviendrait possible pour les seniors, à quatre conditions : avoir joué moins de trois matchs avec sa première sélection ; être âgé de moins de 21 ans lors de ces premières apparitions internationales ; ne plus avoir été appelé en sélection depuis au moins trois ans ; ne pas avoir disputé de phase finale d'une Coupe du monde ou d'un tournoi continental (Euro, CAN, etc.) avec la sélection en question.

Le long combat de Munir El Haddadi

Voilà qui va venir bouleverser la donne pour de nombreux joueurs binationaux, d'Afrique ou d'ailleurs. Porté par le président de la Fédération marocaine de football, cet amendement devrait ouvrir de nouvelles perspectives aux Lions de l'Atlas. On pense évidemment en premier lieu à Munir El Haddadi, qui pourrait donner son nom à cet amendement du règlement. Appelé à une reprise par l'Espagne en 2014 pour 13 petites minutes de jeu, l'ailier formé au FC Barcelone avait depuis introduit divers recours afin de pouvoir porter les couleurs des Lions de l'Atlas. Sans succès. Jusqu'à ce que la FIF réexamine son règlement, à la lumière notamment de son cas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.