Belgique : Jordan Lukaku allume Marc Wilmots

Belgique : Jordan Lukaku allume Marc Wilmots©Media365

Rédaction , publié le mercredi 31 mai 2017 à 09h55

Interrogé par Sport/Foot Magazine, Jordan Lukaku a accepté de revenir sur l'épisode douloureux de l'Euro 2016, disputé en France. Un coupable est désigné : Marc Wilmots.

Le tempe est passé, les griefs sont restés, la blessure ne s'est pas résorbée. Il y a dix mois, la Belgique, annoncée comme l'une des favorites, s'inclinaient contre le Pays de Galles au stade Pierre Mauroy, dès les quarts de finale de l'Euro 2016. L'attente suscitée par l'arrivée à maturité d'une génération aussi talentueuse était vilipendée par cette piteuse élimination, balayée d'un revers de la main. Depuis ce fiasco étourdissant, de l'eau a coulé sous les ponts, la sélection a changé de visage. Roberto Martinez a succédé à Marc Wilmots à la tête des Diables Rouges. Mais l'incompréhension n'a pas disparu pour autant chez certains joueurs, toujours en colère. Jordan Lukaku est de ceux-là.
« Tu crois que c'est Olive et Tom ?! »
« Beaucoup de joueurs disaient qu'on allait à l'Euro pour la gagner mais on savait que ce serait extrêmement difficile vu la préparation. C'était hyper basique », reconnaît le joueur de la Lazio, interrogé par nos confrères de Sport/Foot Magazine. Pour le frère de Romelu Lukaku, Marc Wilmots est le principal responsable de cet échec retentissant, ses mises en place tactique sont pointées du doigt. « La seule consigne que j'avais c'était de donner le ballon à Eden. Mais tu crois que c'est Olive et Tom !? Il est fort mais il avait trois hommes sur lui à chaque fois. mais dès que j'avais le ballon, j'entendais : 'donne à Eden'. Ce n'est pas ça le foot de haut niveau. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.