Belenenses : Le gardien part en quarantaine à la mi-temps

Belenenses : Le gardien part en quarantaine à la mi-temps©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 12 juillet 2020 à 11h14

Une scène incroyable s'est déroulée samedi à la pause du match du championnat portugais contre Moreirense de Belenenses, dont le gardien André Moreira a été contraint de partir en quarantaine.

Du jamais-vu. Samedi soir, lors de la rencontre de la 31e journée du championnat portugais opposant Belenenses à Moreirense à la Cidade do Futebol, André Moreira (24 ans), gardien de l'équipe de la banlieue de Lisbonne, a été sommé de quitter le banc de touche pour être placé en quarantaine. Il avait dû déclarer forfait pour le déplacement sur la pelouse du FC Porto une semaine plus tôt, car son voisin de chambre Joao Monteiro, troisième portier de Belenenses, a été testé positif au Covid-19.

"Les critères de distanciation et de quatorzaine n'ont pas été respectés"

"A la mi-temps, ordre a été donné au joueur de quitter le terrain par décision de l'Autorité nationale de santé et du docteur Graça Freitas, qui a indiqué que les critères de distanciation et de quatorzaine n'ont pas été respectés, a expliqué la ligue portugaise dans un communiqué. Compte tenu que Moreira a été testé négatif au SRAS CoV-2 le 8, 9 et 10 juillet, le docteur Filipe Froes (...) a fini par émettre un avis positif pour la participation du gardien au match entre Belenenses et Moreirense."


Après le départ contraint d'André Moreira à la pause, les hommes de l'ancien international portugais Petit (photo) ont encaissé un but, signé Nuno Santos, quelques instants après la reprise. Ils se sont finalement inclinés 0-1, ne parvenant pas à transformer un penalty au bout du temps additionnel. Un nouveau revers qui n'arrange pas leurs affaires, une semaine après leur lourde défaite à Porto (0-5). Car ils ne possèdent que quatre points d'avance sur la zone de relégation à trois journées de la fin. "Nous allons devoir nous battre jusqu'au bout. Et montrer qu'on sait souffrir", a commenté Petit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.