Australie : Mile Jedinak raccroche les crampons

Australie : Mile Jedinak raccroche les crampons©Media365

Emmanuel LANGELLIER, publié le dimanche 12 juillet 2020 à 17h07

Mile Jedinak, ancien capitaine de l'équipe d'Australie, que la France avait affronté à la Coupe du Monde 2018, a mis un terme à sa carrière à 35 ans.



Vous souvenez-vous de Mile Jedinak ? Ça ne vous dit rien ? Mais si, essayez de vous souvenir... Remontez à un peu plus de deux ans en arrière. Un bon moment qui allait devancer de très grandes émotions. La France avait ouvert sa Coupe du Monde 2018 contre l'Australie (2-1), le 16 juin, dont le capitaine se nommait... Jedinak. Le milieu de terrain n'avait pas seulement échangé les fanions avec Hugo Lloris ce jour-là. Il avait marqué et égalisé pour les Socceroos sur penalty à la 62eme minute, répondant ainsi à l'ouverture du score d'Antoine Griezmann (58eme, sur penalty également). Visuellement, on ne pouvait pas rater ce joueur à la barbe très fournie.

Buteur contre la France à la Coupe du Monde 2018

Eh bien, Jedinak et le ballon rond, c'est fini. L'Australien a annoncé dimanche qu'il mettait un terme à sa carrière de joueur. Il y a deux ans, il avait déjà pris sa retraite internationale en octobre 2018. A 35 ans, il pourra se targuer d'avoir endossé le maillot de la sélection australienne à 79 reprises. L'ancien capitaine s'en va avec une Coupe d'Asie 2015 au palmarès.


A Crystal Palace de 2011 à 2016

En club, Jedinak avait débuté au pays pour Sydney United. Il avait également porté les couleurs de des Central Coast Mariners avant de migrer en Europe. Le milieu de terrain avait joué pour Genclerbirrligi et Antalyaspor en Turquie. Il s'était surtout fait remarquer à Crystal Palace. Jedinak aura porté la tunique de Palace de 2011 à 2016 et contribué au retour du club de Londres en Premier League. Le barbu avait enfin rejoint Aston Villa en 2016, club avec lequel il a disputé son dernier match le 28 avril 2019 en Championship (deuxième division anglaise) contre Leeds.

« Je tiens à remercier tous les clubs que je représentais de m'avoir accueilli. Entraîneurs, personnel, coéquipiers, supporters, vous avez tous joué votre rôle, alors, merci... Il est maintenant temps pour un nouveau chapitre », a écrit Jedinak sur Instagram.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.