Attaqué sur sa gestion de la CAF, Ahmad répond à Musa Bility

Attaqué sur sa gestion de la CAF, Ahmad répond à Musa Bility©Media365

Patrick Juillard, publié le samedi 16 février 2019 à 19h30

Accusé de mauvaise gestion de la CAF et d'autoritarisme, le président Ahmad a répliqué samedi au Libérien Musa Bility.

Dérive autoritaire, contrats douteux, gestion fantaisiste : au moment d'annoncer sa démission du comité d'urgence de la CAF, Musa Bility avait ouvert la boîte à gifles à l'encontre d'Ahmad, le président de la CAF. Le dirigeant malgache a répliqué à son homologue libérien, samedi dans une conférence en marge de la CAN des moins de 20 ans, qui se termine ce week-end au Niger. Cible de griefs divers, le successeur d'Issa Hayatou s'est justifié à propos du fonctionnement de la Confédération, accusant au passage les médias d'offrir une exposition excessive à Musa Bility ("Jusqu'à aujourd'hui, il n'y a qu'un seul ou deux membres du Comité exécutif sur les 23 que vous entendez. Vous n'avez jamais entendu les autres.")




"Il y a des règles dans une organisation", a rappelé Ahmad. "Depuis mon arrivée à la tête de la CAF, les statuts m'obligent à organiser deux réunions du Comité exécutif par an mais on en fait plusieurs. Quand à la réunion du Comité d'urgence, tous les deux mois quasiment, on en fait. Il y a des débats au sein du Comité d'urgence. Je ne fais pas de clivage dans la gestion", a-t-il poursuivi avant de renvoyer Musa Bility à ses chères études. "Il n'y a que le président qui statutairement représente la CAF auprès des tiers personnes. Aucun autre n'a ce mandat. Je n'ai rien à lui (Bility) répondre. L'essentiel c'est que j'évolue avec mon administration. La CAF que je souhaite mettre en place est celle d'une grande famille du football africain. J'espère qu'on est dans cette voie."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.