Assassinat du journaliste Ahmed Hussein, qui dénonçait la corruption dans le football

Assassinat du journaliste Ahmed Hussein, qui dénonçait la corruption dans le football©Media365

Patrick Juillard, publié le vendredi 18 janvier 2019 à 00h05

Le journaliste d'investigation Ahmed Hussein-Suale a été assassiné mercredi à Accra. Ce confrère ghanéen avait contribué à dénoncer l'an dernier un vaste scandale de corruption dans le football africain.

Le journaliste d'investigation Ahmed Hussein a été abattu par balles, mercredi soir, alors qu'il rentrait chez lui à Accra, relaie l'AFP de sources concordantes. Ce confrère ghanéen faisait partie de l'équipe de reporters infiltrés dirigée par le célèbre Anas Aremeyaw Anas, dont le film, Number 12, avait fait éclater l'an dernier un vaste scandale de corruption et de matchs truqués dans le football africain, conduisant à de lourdes sanctions des instances internationales. Kwesi Nyantakyi, l'ex-président de la Fédération ghanéenne de football filmé à son insu en train d'accepter un pot de vin, avait été contraint de démissionner, après avoir été suspendu par la FIFA. Plus de 50 arbitres africains avaient par la suite été écartés par la Confédération africaine de football.



Ahmed Husein se savait menacé : un député du parti au pouvoir avait diffusé sa photo à la télévision nationale, promettant une récompense à qui le passerait à tabac. « Triste nouvelle, mais nous ne serons pas réduits au silence. Repose en paix, Ahmed », a posté jeudi Anas Aremeyaw Anas sur son compte Twitter. La commission nationale des médias a condamné cet acte et a appelé la police à mener une enquête approfondie. « Il est dans l'intérêt de la nation d'arrêter les auteurs de ce crime », a déclaré son président, Yaw Boadu Ayeboafo. Le chef de l'Etat, Nana Akufo-Addo, a également publié un message condamnant « sans réserve » l'assassinat d'Ahmed Hussein. Le journaliste assassiné avait récemment annoncé la publication prochaine de nouvelles révélations explosives. Il n'en aura pas eu le temps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.