Argentine : Les interrogatoires dans le cadre de l'enquête sur la mort de Maradona renvoyés

Argentine : Les interrogatoires dans le cadre de l'enquête sur la mort de Maradona renvoyés©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le samedi 29 mai 2021 à 15h40

Selon les informations de l'AFP, les interrogatoires prévus dans le cadre de l'enquête sur la mort de Diego Maradona auront finalement lieu le 14 juin prochain.



L'enquête sur la mort de Diego Maradona semble bel et bien suivre son cours. Ce samedi, l'AFP rapporte que des sources concordantes lui ont indiqué, ce vendredi, que des interrogatoires, qui auraient dû débuter à partir de ce lundi, ont finalement été reportés au lundi 14 juin prochain. Ces interrogatoires auraient dû concerner un total de sept personnes. Ces dernières étaient toutes des membres de l'équipe médicale de l'Argentin et sont toutes accusées d'« homicides involontaire avec circonstances aggravantes ». Ce lundi, c'est un juge d'instruction qui aurait dû mener ces fameux interrogatoires avant, ensuite, d'éventuellement inculper toutes ces personnes, seulement quelques-unes ou bien alors tout simplement aucune. En cas de possible inculpation, ces personnes encourraient entre huit et 25 ans de prison. En charge de cette fameuse enquête, le parquet de San Isidro, situé dans la banlieue de Buenos Aires, estime que le décès de l'ancienne star du football est dû à une faute professionnelle de cette fameuse équipe médicale.

Maradona « abandonné à son sort »

Cette dernière est également accusée de négligence et c'est donc tout cela qui aurait ainsi entraîné la détérioration de la santé de Diego Maradona, âgé de 60 ans, suivi donc ensuite de son décès. Pour rappel, la légende du football est décédée le 25 novembre dernier, laissant ses supporters du monde entier dans une profonde tristesse. Juste avant, l'ex-attaquant souffrait de nombreux problèmes de santé, au cœur, au foie mais également aux reins, alors que la cause officielle de son décès est une crise cardiaque. Quelques semaines auparavant, il avait également été opéré au cerveau, en raison d'un caillot de sang. Au début du mois de mai dernier, un rapport d'experts avait été publié. Celui-ci s'était montré même particulièrement accablant à l'encontre de l'équipe soignante de Diego Maradona, accusée de l'avoir, tout bonnement, « abandonné à son sort ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.