Argentine : Le médecin de Maradona se défend

Argentine : Le médecin de Maradona se défend©Media365

Mathieu WARNIER : publié le dimanche 29 novembre 2020 à 21h00

Alors qu'il est visé par une enquête pour homicide involontaire, le médecin de Diego Armando Maradona, Leopoldo Luque, s'est exprimé lors d'une conférence de presse et a donné sa vérité sur le comportement de l'ancien joueur durant les dernières semaines de sa vie.



Le médecin de Diego Armando Maradona a décidé de contre-attaquer. Alors que, à la suite de perquisitions effectuées ce dimanche, il est visé par une enquête pour homicide involontaire, le docteur Leopoldo Luque a décidé de parler devant les médias à l'occasion d'une conférence de presse diffusée à la télévision argentine. Selon lui, l'ancien numéro 10 de l'Albiceleste était « ingérable », un patient « qui faisait ce qu'il voulait » alors que le médecin assure qu'il a fait « tout ce qu'il pouvait, jusqu'à l'impossible » pour lui. « Vous voulez savoir de quoi je suis responsable ? De l'avoir aimé, de m'être occupé de lui, d'avoir prolongé sa vie, de l'avoir améliorée jusqu'à la fin », a ajouté Leopoldo Luque qui a confirmé être « à la disposition de la justice ». « Je suis neurochirurgien. Je suis la personne qui s'occupait de lui depuis l'opération, a déclaré le médecin. Je suis fier de tout ce que j'ai fait. Je n'ai rien à cacher. »

Luque : Maradona « n'avait pas l'air bien »

Pour justifier le qualificatif « ingérable » qu'il a utilisé, Leopoldo Luque est revenu sur plusieurs incidents avec Diego Armando Maradona dans les semaines qui ont suivi son opération pour un hématome au cerveau, effectuée le 3 novembre dernier. « Il aurait dû aller dans un centre de rééducation après son opération. Il n'a pas voulu, et il ne voulait pas non plus d'un accompagnant thérapeutique, a assuré le médecin face à la presse. Une psychiatre avait demandé qu'il y ait toujours une ambulance devant chez lui. Je ne sais pas qui est responsable du fait qu'il n'y avait pas d'ambulance ce jour-là. » Leopoldo Luque est ensuite revenu sur l'état d'esprit de l'ancienne gloire du football argentin dans les semaines qui ont précédé son décès des suites d'un arrêt cardiaque, assurant que lors de son 60eme anniversaire, le 30 octobre dernier, « il n'avait pas l'air bien ». Le médecin a ajouté que Diego Armando Maradona voulait protéger ses proches. « Il était très triste, il voulait rester tout seul, et ce n'est pas parce qu'il n'aimait pas ses filles sa famille, ou son entourage, assure Leopoldo Luque. Il était courageux. » Reste que le neurochirurgien est désormais dans l'œil du cyclone, quatre jours après le décès de la star argentine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.