Argentine : De Rossi défend Messi face aux critiques

Argentine : De Rossi défend Messi face aux critiques©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le jeudi 09 juillet 2020 à 15h29

Daniele De Rossi s'est montré très surpris par les critiques dont est parfois victime Lionel Messi, sous le maillot de l'Argentine.

Daniele De Rossi a connu une expérience en Argentine, sous le maillot de son dernier club, Boca Juniors, qu'il rêve d'entraîner, après son départ en tant que joueur, en janvier dernier. L'icône de l'AS Roma a accordé un entretien à La Nacion, dans lequel il a abordé le statut de Lionel Messi en sélection Albiceleste, avouant ne pas comprendre les critiques envers le numéro 10 de la sélection. Pour De Rossi, le natif de Rosario aurait pu accroître son palmarès s'il avait eu un peu plus de chance lors des finales disputées avec son pays. "Comment pouvez-vous dire que Messi manque de passion, il a des couilles plus grosses que tout le monde. Il y a des gens qui ont le courage de dire que Messi manque de passion derrière un ordinateur et n'ont même pas le courage de demander à leur femme la télécommande du téléviseur pour changer de chaîne", a jugé De Rossi, avant de continuer : "Et ils disent ça à celui qui a marqué plus de 1000 buts dans sa vie! Allons! Personne comme lui ne s'est habitué à apprécier l'amour des gens et à subir des critiques, souvent injustes."



La force mentale de Messi saluée par De Rossi

Champion du Monde en 2006 avec l'Italie face à la France à Berlin, l'ancien milieu de terrain a pris son exemple pour expliquer son avis de façon plus précise. "Messi n'a pas de couilles en Argentine et je suis un héros avec mes coéquipiers pour avoir remporté la Coupe du Monde 2006 ... Et quelle est la différence? 5 centimètres. Ça ne peut pas être comme ça, non, je refuse. J'aimerais que vous gardiez à l'esprit que c'est souvent lui qui porte toute l'équipe sur son dos".

Par la suite, l'Italien a mis en exergue la force mentale que possède Messi, après toutes ses années au plus haut niveau. "Il s'est habitué, au cours des 15 dernières années, à jouer contre des gens qui ne vivent que pour démontrer qu'ils peuvent partager le même terrain. Et pour cela, il doit aussi avoir une grande force mentale. Sur le plan footballistique, il n'y a plus rien à expliquer, les mots ne suffisent plus. Il y en a d'autres très bons, comme Ronaldo, qui peuvent être comparables en termes de chiffres, de buts et de trophées, mais ensuite il y a une question de plaisir, et j'aime voir Messi." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.