Amicaux : Le Maroc et le Nigeria voyagent bien, l'Egypte s'incline au finish

Amicaux : Le Maroc et le Nigeria voyagent bien, l'Egypte s'incline au finish©Media365
A lire aussi

Patrick Juillard, publié le vendredi 23 mars 2018 à 22h55

Le Maroc et le Nigeria se sont imposés, respectivement face à la Serbie et à la Pologne, tandis que l'Egypte s'inclinait au finish contre le Portugal sur un doublé de Cristiano Ronaldo.

Après la Tunisie, victorieuse en début de soirée de l'Iran (1-0) à Radès, les trois mondialistes africains qui jouaient dans la soirée ont fait bonne figure face à d'autres équipes classées parmi les quarante premières mondiales. Le Maroc, tout d'abord, a pris le meilleur sur la Serbie (2-1) à Turin. Devant l'habituel public de leur défenseur Mehdi Benatia, les Lions de l'Atlas ont pu compter sur un Hakim Ziyech de gala pour prendre le meilleur sur les coéquipiers de Dusko Tosic. Après avoir transformé le penalty obtenu par Nordin Amrabat, le maestro de l'Ajax Amsterdam a délivré une passe décisive pour Khalid Boutaïb. Les hommes d'Hervé Renard ont ensuite beaucoup subi, mais ont pu compter sur un bon Munir pour préserver leur avantage.yhttps://youtu.be/S7cLEdefylULe onze de départ marocain : Munir - Dirar, Benatia, Saiss, Mendyl - El Ahmadi, Boussoufa - N.Amrabat, Belhanda, Ziyech - Boutaïb.Egalement en déplacement en Europe, les Super Eagles savent aussi voyager. Sur le terrain de la Pologne, à Wroclaw, les Super Eagles ont construit patiemment leur succès. A l'image d'Hakim Ziyech côté marocain, Victor Moses a joué pleinement son rôle de leader du groupe, le champion d'Afrique 2013 transformant le penalty qu'il avait lui-même obtenu (62eme, 0-1).https://youtu.be/rZ9Psvpac3QLe onze de départ nigérian: Uzoho, Shehu, Troost-Ekong, Leon Balogun, Idowu, Ndidi, J.Obi, Moses, Iheanacho, Iwobi, Ighalo.L'Egypte pensait bien faire aussi bien face au Portugal. Bien organisés et recroquevillés sur leur but, les Pharaons avaient su "piquer" au bon moment par l'inévitable Mohamed Salah, qui ouvrait la marque peu avant l'heure de jeu d'une frappe rasante de l'extérieur de la surface au ras du poteau (56eme). Mais à génie, génie-et-demi : entré en jeu pour sauver la maison Portugal, Cristiano Ronaldo frappait deux fois dans le temps additionnel de la seconde période (90eme+2, 90eme+5). Et c'est ainsi que les champions d'Europe prennent in extremis le dessus sur les vice-champions d'Afrique...https://youtu.be/eU2qwsLO-2s?t=14sLe onze de départ égyptien : Elshenawy - Fathi, Ali Gabr, Hegazi, Abdel Shafi - Hamed, Elneny - Salah, El Said, Trezeguet - Koka.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU