Amical : L'Algérie maîtrise le Ghana avant la CAN

Amical : L'Algérie maîtrise le Ghana avant la CAN©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 05 janvier 2022 à 19h35

L'Algérie s'est rassurée pour son seul match amical avant la Coupe d'Afrique, en battant le Ghana 3-0 mardi.

L'Algérie entamera bientôt la défense de son titre africain. Et à en juger par son ultime sortie amicale avant l'entame de la CAN, la sélection de Djamel Belmadi est prête pour cette mission. Ce mardi, à Doha au Qatar, elle est aisément venue à bout du Ghana. Face à un adversaire qu'ils n'avaient pourtant plus battu depuis 29 ans, les Fennecs l'ont emporté sur un score sans appel de 3 buts à 0.

Des Verts appliqués de bout en bout

Même dans une rencontre sans enjeu, les Algériens ont mis les ingrédients nécessaires pour l'emporter et peaufiner leurs derniers réglages avant la Coupe d'Afrique. Bien que privés de Riyad Mahrez, ils se sont montrés conquérants, dominateurs, solides derrière et aussi sérieux jusqu'au bout.

Au bout de 8 minutes de jeu, la différence avait déjà été faite au tableau d'affichage. Adam Ounas avait ouvert le score sur une action individuelle, avec un dribble dans la surface suivi d'un tir croisé au premier poteau. Le gardien ghanéen Nurudeen n'avait pas été très inspiré sur cette action, pas plus que son remplaçant Ati-Zigi à la 79e minute quand il s'est fait surprendre de près par le rentrant Islam Slimani. Et entre-temps, son défenseur Jonathan Mensah avait signé un CSC, en se ratant sur un centre puissant de Youcef Atal (75e).


Le Ghana n'a pas pu rivaliser

Le score final de 3-0 est peut-être légèrement sévère pour le Ghana, mais il reflète assez bien le niveau d'écart entre une sélection au sommet de son art et une autre qui court derrière son glorieux passé. Les Black Stars ne pouvaient raisonnablement pas rivaliser avec leurs opposants du jour, même s'ils ont testé Rais M'Bolhi sur deux frappes lointaines au début du second acte. A leur décharge, ils ont dû composer sans les frères Ayew et sans Sulemana.

Avec l'art et la manière, l'Algérie a donc parfaitement passé ce dernier test avant de s'envoler pour le Cameroun. Accessoirement, les Verts ont aussi envoyé un message clair à toute la concurrence : ils sont au sommet du continent et feront tout pour y rester encore deux ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.