Amical - Islande / Erik Hamren : " Faire 2-2 et être un peu déçu, c'est un sentiment bizarre "

Amical - Islande / Erik Hamren : " Faire 2-2 et être un peu déçu, c'est un sentiment bizarre "©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 12 octobre 2018 à 00h10

Erik Hamren oscillait entre la satisfaction d'avoir tenu tête à l'équipe de France championne du monde jeudi en match amical (2-2) et la déception de ne pas avoir tenu les deux buts d'avance. Mais le sélectionneur de l'Islande estime que son équipe est sur la bonne voie.

L'Islande ne s'attendait pas à être à pareille fête. Considéré par Erik Hamren lui-même mercredi en conférence de presse comme un galop d'essai pour mesurer les progrès à faire par son équipe, le match amical contre la France a failli tourner à l'exploit jeudi (2-2). Les Islandais ont mené de deux buts jusqu'à cinq minutes de la fin avant de se faire rejoindre par des Bleus enfin réveillés. Un épilogue qui laissait le sélectionneur pantois. « Je dois avouer que c'est un sentiment étrange après ce match, a-t-il soufflé en conférence de presse après la rencontre. Jouer les champions du monde, chez eux, faire 2-2 et être un peu déçu, c'est un sentiment bizarre. Je suis content de mon équipe. Je voulais que mes joueurs aient une bonne attitude après notre mauvais départ en Ligue des Nations et je suis satisfait. »

Hamren : « Je vois une très nette amélioration du niveau de jeu »


En effet, l'Islande avait pris deux claques en septembre, en Suisse (6-0) puis contre la Belgique (0-3). Elle n'a même plus gagné depuis un succès contre l'Indonésie en janvier avec une équipe sans joueurs évoluant sur le continent, pour un match hors-période FIFA, soit dix rencontres sans succès. Mais Hamren estime que son équipe sur la bonne voie. « Je vois une très nette amélioration du niveau de jeu. Je suis également satisfait qu'on ait su hausser notre niveau défensif par rapport à notre match contre la Belgique et se créer des occasions. Donc, je suis quand même très content à l'arrivée. » Sans l'entrée de Kylian Mbappé pour la dernière demi-heure, les Islandais auraient peut-être tenu bon jusqu'au bout. Mais l'attaquant parisien a fait reculer les Islandais jusqu'à les pousser à la faute. « On a pu voir les qualités de Mbappé quand il est entré en jeu. Il nous a posé pas mal de problèmes. Nous étions aussi plus fatigués en seconde période et on a pu commettre plus d'erreurs qu'en première. »

A voir aussi :
>>> Toute l'actu des Bleus
>>> La question brûlante : Un match nul inquiétant ou anecdotique ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.