Amical : Impuissante sans Salah, l'Egypte cède face à la Grèce (1-0)

Amical : Impuissante sans Salah, l'Egypte cède face à la Grèce (1-0)©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le mardi 27 mars 2018 à 23h00

L'Egypte a perdu son deuxième match amical du mois de mars contre la Grèce (0-1). Sans Salah, Koka ou Trezeguet, les Pharaons ont manqué d'inspiration. Un scénario inquiétant à moins de trois mois de la Coupe du Monde.

Hector Cuper a profité du match amical contre la Grèce pour faire tourner et essayer de nouvelles combinaisons. Plus que la défaite, le jeu proposé par son équipe remaniée inquiète au niveau de la profondeur de banc dont il disposera en Russie. Tout semblait bien commencer. La première grosse occasion est double et à mettre à l'actif des joueurs égyptiens (8eme). Lancé en profondeur, Sohbi décide de centrer en retrait pour Mohsen, mais l'attaquant bute sur Gianniotis. Magdy suit, mais c'est le torse d'un défenseur qui supplée à merveille le gardien grec qui était battu. Après cette occasion ? Rien côté égyptien, ou presque. Les coéquipiers d'un Mohamed Salah resté sur le banc se font endormir par des Grecs opportunistes. Ces derniers marquent sur leur premier tir cadré de la rencontre, une tête de Karelis suite à un centre de Bakakis (31eme). En laissant le ballon aux champions d'Europe 2004 pour les contrer, les Pharaons manquent d'ambition et s'exposent. Mis en danger par les latéraux adverses, ils sont bien heureux de voir Stafylidis être signalé hors-jeu quand il trouve la lucarne d'une superbe volée (36eme). Bien moins imposant qu'une pyramide, le bloc grec a au moins le mérite de ne pas s'effriter.La blessure de Gaber Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, Gaber se blesse et doit céder sa place peu après le retour des vestiaires. Un coup dur pour une équipe qui pouvait compter sur le joueur du Los Angeles FC pour apporter de la vivacité dans le couloir droit. Difficile alors de résister aux vagues des Méditerranéens. La défense longtemps héroïque contre le Portugal manque de précision contre une attaque pourtant bien moins ronflante. Pelkas (57eme), Stafylidis (57eme) sont à la conclusion d'offensives dangereuses, mais ils gâchent. Tzavellas de la tête (62eme), Tachtsidis de loin (64eme) ou Bakasetas sur coup-franc (84eme) vont se heurter à Awwad. Ces arrêts permettent aux Pharaons de croire au match nul. Un espoir vain. Kahraba manque son face-à-face avec Barkas (69eme) et Warda écrase trop sa tête (90eme). Dans le temps additionnel, un dernier contre apporte le danger sur le but grec, mais il est très mal géré à l'image de l'ensemble du match. Cette défaite face à une équipe qui ne jouera pas le Mondial doit servir d'alerte. L'ensemble du collectif doit hausser son niveau de jeu pour ne pas laisser son maître à jouer trop seul.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.