Amérique centrale : Trois morts dans un derby

Amérique centrale : Trois morts dans un derby©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le dimanche 18 août 2019 à 17h00

Le derby de Tegucigalpa a été reporté ce dimanche matin. Le match du championnat hondurien a été marqué par des faits de violence. Trois supporters sont décédés et sept personnes ont été transportées à l'hôpital.

Le championnat hondurien de football a été endeuillé ce dimanche. La rencontre entre l'Olimpia et Motagua a été reportée en raison d'un déferlement de violences. Ce derby de Tegucigalpa met aux prises deux rivaux dans une ambiance habituellement très chaude. Mais ce week-end, le spectacle est devenu un cauchemar. Le bus transportant les joueurs de Motagua à l'Estadio Nacional de Tegucigalpa a été la cible de jets de pierre. Plusieurs joueurs, dont Emilio Izaguirre, l'ancien défenseur du Celtic Glasgow, ont été blessés et transportés à l'hôpital. L'international hondurien a reçu des éclats de verre dans un œil.



Les dirigeants du 5eme du championnat d'ouverture ont accusé les Ulta Fiel, les Ultras de l'Olimpia, et ont renoncé à participer au match. Malgré l'annulation du match, des affrontements ont eu lieu dans le stade que les deux formations se partagent habituellement. 10 000 personnes étaient déjà présentes dans les tribunes et l'intervention de 5 000 policiers avec des gaz lacrymogènes n'a pas aidé à calmer les tensions. Une bousculade a eu lieu. Trois personnes sont décédées. Sept autres ont été admises à l'hôpital dont un jeune garçon. Certains blessés auraient été poignardés.



Ces faits très graves rappellent ceux qui ont gâché la finale de la dernière Copa Libertadores. Le match retour de la compétition sud-américaine avait été reporté après l'attaque d'un bus par des supporters.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.