Algérie : La lutte contre la corruption est une priorité

Algérie : La lutte contre la corruption est une priorité©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 10 juin 2020 à 11h40

Alors que les affaires de corruption se son multipliées en Algérie, une convention pour lutter contre ce "fléau" a été signée.

Si l'Algérie n'est toujours pas fixée sur une éventuelle reprise de ses championnats de football, les affaires de corruption ne connaissent en revanche pas de trêve. Les autorités du pays semblent décidées à hausser le ton en la matière. Sur fond de révélations (un dirigeant de l'ES Sétif et un agent de joueurs ont été placés sous mandat de dépôt la semaine dernière après qu'un enregistrement téléphonique ait révélé une tentative d'arrangement de match, ndlr), une convention a été signée par le ministre algérien de la Jeunesse et des sports, Sid Ali Khaldi, et le président de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), Tarek Kour.

L'objectif de ce texte ? Protéger la compétition sportive (pas uniquement dans le football) avec la garantie des droits des sportifs, des clubs et des Fédérations concernées. « Puisque le fléau de la corruption va à l'encontre des valeureux principes de l'esprit sportif et le mérite de la compétition loyale, nous avons mis l'éthique sportive comme principale priorité, avec la conviction qu'elle constitue une condition primordiale pour son développement », a expliqué le ministre dans des propos repris par la presse algérienne. Par ailleurs, le bureau exécutif de la LFP tiendra jeudi une réunion pour traiter notamment cette affaire d'enregistrement sonore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.