Afrique du Sud : Eymael mis hors de cause

Afrique du Sud : Eymael mis hors de cause©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 02 octobre 2021 à 13h00

La commission d'éthique de la Fédération sud-africaine de football a lavé l'entraîneur belge Luc Eymael des accusations de racisme qui pesaient sur lui depuis son passage sur le banc de Young Africans en Tanzanie.

Victoire judiciaire pour Luc Eymael. Le technicien belge a été lavé des allégations de racisme portées contre lui après une enquête de la commission d'éthique de la Fédération sud-africaine de football (SAFA). Entre temps désigné entraîneur de Chippa United, Eymael avait dû renoncer suite au tollé politique et médiatique déclenché par sa nomination. Quelques mois plus tôt, en décembre 2020, c'est la Fédération sud-africaine de football qui avait fait pression et mis son véto à une première approche du club basé à Port-Elizabeth. L'instance en faisait une question de principe, depuis qu'au mois de juillet 2020, Luc Eymael avait été limogé du jour au lendemain par le club tanzanien de Young Africans, au motif qu'il aurait comparé ses supporters à des « singes » et à des « chiens ».

Des propos « falsifiés »

A l'époque de ce « Yangagate », Luc Eymael assurait mordicus qu'il n'avait jamais prononcé ces mots. « Je n'ai pas tenu ces propos ! Il s'agit d'un montage de phrases enregistrées illégalement à mon insu », confiait-il à Football365 Afrique en septembre 2020. Eymael avait alors confié la défense de ses intérêts à Maître Antoine Semeria, avocat français spécialisé en droit du sport. La commission d'éthique de la Fédération sud-africaine leur donne aujourd'hui raison, concluant que les propos incriminés « avaient été falsifiés afin de transformer le sens de la conversation mentionnée dans ces enregistrements. »

Eymael « exonéré de toute faute présumée »

« Dans ces circonstances, la commission n'est pas en mesure de constater que des propos désobligeants, insultants ou racistes aient été tenus par M. Eymael. En conséquence, M. Luc Eymael est exonéré de toute faute présumée », a conclu la commission d'éthique. Tous les obstacles juridiques à un retour de Luc Eymael en Afrique du Sud se trouvent aujourd'hui levés. Libre après son passage au Stade Tunisien cet été, celui qui entraîna les Free State Stars, les Black Leopards et Polokwane City peut désormais envisager de renouer les fils de sa carrière. Quant au parcours disciplinaire de Luc Eymael, il n'est pas tout à fait terminé : le coach et son conseil vont désormais saisir la commission du statut du joueur ainsi que la commission d'éthique de la FIFA pour obtenir réparation des préjudices subis contre la Fédération sud africaine et les deux clubs qui l'ont illégalement et abusivement licencié sans respecter le sacro-saint principe de présomption d'innocence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.