Affaire Platini : Emmanuel Macron impliqué ?

Affaire Platini : Emmanuel Macron impliqué ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT : publié le mercredi 01 juillet 2020 à 10h34

A en croire des écoutes judiciaires auxquelles Mediapart a eu accès, le président de la République Emmanuel Macron serait impliqué, ainsi qu'un haut magistrat de la cour de Cassation, dans le scandale de corruption sur les conditions d'attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar pour lequel Michel Platini est soupçonné.



Emmanuel Macron impliqué dans l'affaire Platini ? Mediapart l'affirme ce mercredi. A en croire, le célèbre site d'actualités français cher à Edwy Plenel, l'un des fondateurs, le président de la République en personne aurait aidé Michel Platini sur fond de scandale de corruption de l'attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Mediapart assure avoir eu accès à des écoutes et des rapports de synthèse judiciaires qui attestent du fait qu'Emmanuel Macron se serait engagé à aider judiciairement l'ancien numéro 10 des Bleus. Toujours à en croire le site, Platini et le chef de l'Etat se seraient même rencontrés dans ce sens le 8 mars 2018 dans le cadre d'un rendez-vous qui ne figurait pourtant pas à l'agenda officiel d'Emmanuel Macron. Un rendez-vous organisé d'après Mediapart par le manager général du Variétés Club de France Jacques Vendroux. « J'ai organisé le rendez-vous. On a parlé football, de la Juventus, de Saint-Etienne, de l'équipe de France, du titre de 84, du titre de 98 », a expliqué le journaliste à nos confrères, certifiant néanmoins que « Le président n'a jamais dit : "Je vais m'occuper de vous". Jamais, jamais, jamais. (...) Il a dit, je ne sais pas, peut-être qu'il a dit une phrase du style "Je vais voir" mais Michel n'a rien demandé. Et le président n'a rien promis. » Même son de cloche du côté de l'Elysée, où on assure qu'Emmanuel Macron a bien reçu Michel Platini, mais « l'icône » uniquement, et « en aucun cas le justiciable Michel Platini. »

Un haut magistrat de la cour de Cassation également impliqué ?

Des affirmations qui tranchent avec les écoutes que s'est procuré Mediapart, et notamment avec celle datant du 24 mai 2019 et donnant à entendre une conversation entre Platini et un autre de ses amis le directeur général adjoint des services de la Ville de Marseille de l'époque Jean-Pierre Chanal. L'ancien patron de l'UEFA y dit : « Moi, j'ai envoyé un truc à l'Élysée en disant que le président il a dit qu'il m'aiderait (...) Ça serait bien qu'il le montre maintenant, hein. » Ce même Chanal aurait d'ailleurs, toujours à en croire le site d'informations, mis en relation Platini avec un haut magistrat de la cour de Cassation Michel Debacq afin qu'il use de son influence pour aider le Lorrain à ouvrir une enquête sur les personnes susceptibles de l'avoir dénoncé à la justice suisse, contribuant du même coup à la chute du vainqueur de l'Euro 84 avec la France. Une chute qu'aurait tenté d'éviter Emmanuel Macron, qui avait déjà fait part de tout son soutien à Platini en octobre dernier sur RTL. « Je sais que les dernières années ont été dures, que les blessures ont parfois été profondes, que le sentiment d'injustice aussi est là, avait déclaré le président de la République ce 28 octobre 2019 sur les ondes de la radio. » Avant d'ajouter : « Et au fond, j'avais un message, c'est ce message d'admirateur, ce message de remerciement, et ce message qui consiste à vous dire, vous avez encore plein de choses à apporter au football français et aux jeunes Français (...) Donc bravo, merci et revenez, ça me ferait plaisir. » Si les affirmations de Mediapart sont prouvées, et surtout confirmées, cela pourrait aussi le mettre dans la tourmente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.