Une légende de l'OGC Nice s'est éteinte

Une légende de l'OGC Nice s'est éteinte©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 08 février 2018 à 15h48

L'ancien gardien de but de l'OGC Nice, Charles Marchetti, s'est éteint ce mercredi 7 février des suites d'une maladie, à l'âge de 75 ans, annonce Nice-Matin.

Formé au Cavigal, il avait ensuite porté les couleurs de Nice et d'Ajaccio dans les années 60 et 70. C'est dans son club formateur qu'il était revenu finir sa carrière en tant qu'entraîneur des jeunes gardiens du club.

Les Aiglons ont évidemment rendu hommage à leur ancien gardien sur les réseaux sociaux. "L'OGC Nice est ce soir attristé par la nouvelle de la disparition de notre ancien portier Charly Marchetti. Nos pensées accompagnent sa famille et ses proches. La rencontre #OGCNLOKO sera dédiée à sa mémoire".



Plusieurs élus locaux ont également tenu à saluer la mémoire de cette grande figure du sport niçois, comme Christian Estrosi. "Au-delà du fantastique gardien de but qu'il fut pour l'OGC Nice tout au long des années 1960, c'est d'abord un enfant du Cavigal et de Saint-Roch qui disparaît. Un homme merveilleux, profondément attaché à sa ville et à son quartier. Pensées pour sa famille", a écrit sur son compte Twitter le maire de Nice. Avant de confier à Nice-Matin : "Charly Marchetti symbolisait toutes les valeurs du sport : la fidélité, le respect et la transmission".



Le député Éric Ciotti a lui aussi tenu à rendre hommage à "une grande figure du sport niçois". "Humble et attachant, Charly Marchetti incarnait l'amour de son club, du maillot rouge et noir, et la fidélité à ces belles valeurs de respect et de fraternité incarnées par le football", a confié l'élu. Avant de rappeler qu'en avril 2016, il avait "eu la fierté de lui remettre un trophée pour honorer son immense carrière, lui qui a été formé au Cavigal, club historique de Nice. En 2010, nous avions donné son nom à un stade de Saint-Roch, à Nice, pour honorer son parcours exemplaire. C'est un peu de la mémoire de notre ville qui s'en va avec lui".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU