Un selfie de Mexès choque l'Italie

Un selfie de Mexès choque l'Italie©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 21 mai 2016 à 23h20

Et si c'était le selfie de trop pour Philippe Mexès. Ceux qui le suivent sur les réseaux sociaux le savent, le selfie est présent dans beaucoup d'instants de la vie du footballeur, aussi amateur du duckface comprenez « bouche de canard ».

Un style décontracté que le Français a exporté jusqu'au Vatican. Le 20 mai, le joueur était reçu par le pape François avec ses coéquipiers du Milan AC à la veille de la finale de la Coupe d'Italie. Un moment sacré que Philippe Mexès a tenu à immortaliser avec son traditionnel selfie. Problème, là-bas on ne rigole pas avec le pape François et le protocole. Le cliché est jugé inapproprié, la polémique est lancée, mais rapidement désamorcée par le joueur qui a tenu à s'excuser. « Je pensais faire une chose normale et à la mode (le selfie). Personne n'est plus heureux que moi d'avoir rencontré le pape. Je tiens à m'excuser pour cette photo mal interprétée », a-t-il précisé sur Instragram.



Lors de son discours aux joueurs, le souverain pontife avait déclaré : « Soyez champions dans le sport, mais surtout dans la vie ! » Une phrase que pourrait méditer le roi du selfie. L'attitude du joueur fait l'objet de nombreuses critiques depuis la publication de ce cliché sur Instagram. Une attitude jugée très irrespectueuse en Italie.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
24 commentaires - Un selfie de Mexès choque l'Italie
  • Je n'ai jamais compris pourquoi on donnait tant d'importance aux footballeurs qui n'ont rien dans la tête ( ce n'est pas de leur faute).
    Je trouve qu'on leur donne trop d'argent (qu'ils ne méritent pas, malgré leur talent sportif). De même que pour les grands patrons du CAC 40 qui ne méritent pas tout cet argent, on devrait imposer une règle de bon sens pour ces gens là.
    Il n'y a qu'à comparer avec des chirurgiens de haut niveau qui opèrent des cas désespérés et dont on ne parle jamais médiatiquement.

  • C'est bien ce qui prouve encore une fois que les footballeurs ont un petit pois dans la tête à la place de la cervelle!!!

  • je ne vois rien de choquant, c'est plutôt marrant

  • ....con comme un footballeur.....

  • Et cette info mérite un billet sur orange?