Un joueur de Ligue 1 en garde à vue

Un joueur de Ligue 1 en garde à vue©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 03 mars 2017 à 19h29

Selon les informations de l'Est Républicain, le joueur de Nancy, Julien Cétout, aurait été placé en garde à vue jeudi soir, pour des soupçons de violences conjugales.

Interpellé vers 20 heures suite à une dispute avec sa compagne, le milieu défensif nancéien de 29 ans aurait passé une bonne partie de la nuit à la brigade de gendarmerie de Frouard, avant d'être remis en liberté vendredi soir.



Le club AS Nancy-Lorraine a rapidement réagi à l'affaire en publiant un communiqué laconique sur son site officiel. "L'AS Nancy-Lorraine est attristée des événements survenus jeudi soir qui ont conduit à la garde à vue de Julien Cétout. Le club libère le joueur de ses obligations professionnelles afin qu'il puisse répondre de ses actes devant les autorités compétentes", indique le club.

Titulaire indiscutable avec Nancy depuis le début de la saison, cette affaire extra-sportive est un coup dur pour l'ASN. Arrivé en Lorraine en 2014, Julien Cétout est un joueur phare de l'effectif nancéien avec déjà 18 matchs disputés cette saison.

Son absence tombe plutôt mal pour Pablo Correa qui devra donc faire sans le natif de Chartres samedi au Parc des Princes face au PSG. Selon les informations de France Bleu Sud-Lorraine, Julien Cétout sera jugé en mai prochain.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Un joueur de Ligue 1 en garde à vue
  • comme au rugby plein les narines.

  • tout dans les jambes , rien dans le cigare des cons tout simplement;

  • si julien cétout il devra parler aux policiers.

  • encore un sportif suspecté de violence envers les femmes comme Thuram avec Karine Lemarchand!
    Leur culture leur enseigne leur suprématie de mec, il faut les excuser les pauvres !

    encore un sportif professionnel de trop suspecté de violence contre une femme...contre les autres femmes,d'autres métiers de planqués hélas ,complètent la liste...