Un ancien grand gardien remet Buffon à sa place

Un ancien grand gardien remet Buffon à sa place©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 17 septembre 2018 à 19h25

L'ancienne légende du Bayern Munich, Oliver Kahn, n'a pas mâché ses mots au moment d'évoquer la venue de Gianluigi Buffon au PSG, explique BFM Sport. Dans un journal allemand, il a remis en cause ce choix de fin de carrière.

Il parle peu, mais quand il le fait, ce n'est pas pour rien.

Oliver Kahn a marqué l'histoire du Bayern Munich et celle de son poste de prédilection : gardien de but. Qui de mieux alors pour évoquer d'autres légendes qui ont occupé ce poste, comme Gianluigi Buffon. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'Allemand n'a pas été tendre avec l'Italien dans les colonnes du magazine Kicker, rapporte BFM Sport. Il ne comprend pas son choix d'avoir quitté Turin.

"Est-ce que Buffon s'est rendu service en rejoignant Paris à 40 ans alors qu'il était une légende de la Juve ? Je ne suis pas certain", dit-il avant de lui glisser un autre petit tacle. "Il tient visiblement à remporter la Ligue des champions."

Fort caractère

Au-delà d'un choix de fin de carrière douteux, l'ancien gardien de but remet aussi en cause le projet sportif de l'ancien Turinois qui n'a joué que deux rencontres en tant que titulaire en Ligue 1 depuis le début de saison. "Un rôle de spectateur sur le banc ne correspond certainement pas à ses attentes", dit-il.

Plus globalement sur le PSG, l'homme aux 632 matchs avec le Bayern met aussi la pression sur son compatriote Thomas Tuchel. "Tuchel ? Sa signature au PSG est un révélateur pour savoir s'il se classe parmi les meilleurs entraîneurs du monde. Dans de si grands clubs, un entraîneur doit composer avec tout l'environnement, pas seulement avec des stars comme Neymar."

En janvier dernier, Willy Sagnol racontait un épisode avec Oliver Kahn alors qu'il était dans le vestiaire munichois à la mi-temps d'un match. Il s'était tout simplement pris une poubelle lancée par son portier très en colère. Une telle sortie montre, encore une fois, qu'il n'a pas sa langue dans sa poche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.