Tatouages : pourquoi les footballeurs risquent gros

Tatouages : pourquoi les footballeurs risquent gros©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 29 août 2017 à 19h56

Tous les footballeurs professionnels ou presque arborent des tatouages. Certains, comme Zlatan Ibrahimovic, en ont même le corps entièrement recouvert.

Et pourtant, des études médicales pourraient bien mettre fin à cette mode, rapporte le quotidien britannique The Sun.

D'après plusieurs études allemandes, les tatouages pourraient en effet avoir des effets sur les performances des joueurs, ainsi que sur leurs capacités de récupération. Le docteur Ingo Frobose, de l'Université des sports allemands de Cologne, l'encre "empoisonne" les joueurs. "Des recherches ont montré qu'entre 60 et 70% de l'encre des tatouages ne reste pas dans la peau, mais passe dans le sang. La conséquence, c'est que la capacité de récupération après l'effort en souffre, vous êtes moins frais qu'avant le tatouage", explique le médecin.

Plus le tatouage est imposant, plus les conséquences peuvent être graves : "les grands tatouages peuvent affecter la capacité du corps à suer et à réguler sa température", détaille-t-il. Après un tatouage, les performances d'un joueur peuvent ainsi baisser de 3 à 5%.
Pour ce professeur, il est incompréhensible que les clubs ne se soient toujours pas saisis de ce problème. "Les clubs prennent tous les aspects de la santé de leurs joueurs très au sérieux, sauf celui-ci. Il serait bon que les clubs soient plus attentifs et prennent leurs responsabilités", insiste-t-il. A ses yeux, une seule solution : "J'interdirais aux joueurs de se tatouer" !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU