Sepp Blatter accusé d'enrichissement personnel par la FIFA

Sepp Blatter accusé d'enrichissement personnel par la FIFA©Reuters
A lire aussi

6medias, publié le vendredi 03 juin 2016 à 20h22

Sepp Blatter n'en finit plus de faire parler de lui. Déjà impliqué dans une affaire de corruption, l'ancien président de la FIFA voit cette fois son nom associé à un autre scandale. Vendredi 3 juin, des perquisitions ont ainsi été effectuées au siège de la FIFA à Zurich.
L'ancien patron du football mondial est accusé par l'instance internationale d'avoir détourné « 80 millions de dollars sur les cinq dernières années », et ce avec Jérôme Valcke et Markus Kattner, respectivement ancien secrétaire général de la FIFA et ancien secrétaire général adjoint.
Selon la Fédération internationale de football, le 30 avril 2011, les trois hommes auraient « reçu des prolongations de contrat de 8,5 ans jusqu'en 2019 » qui garantissaient des « primes de départ généreuses » leur permettant de percevoir des millions de dollars « dans le cas où leur emploi avec la FIFA s'arrêtait, si M. Blatter n'était pas réélu ».
De la même manière, l'organisme dévoile plusieurs autres exemples de montages financiers et autres clauses garantissant aux trois dirigeants d'empocher de belles primes, notamment « pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud » selon la FIFA. Celle-ci ajoute d'ailleurs que « certains contrats contiennent des dispositions qui semblent violer le droit suisse ».
Les avocats de Sepp Blatter, qui a été suspendu en février 2016 de toute activité liée au football pour une durée de six ans, ont affirmé dans un communiqué que les revenus de leur client étaient « justifiés et équivalents à ceux des plus hauts dirigeants des sports professionnels dans le monde ».

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU