Racisme : les douloureuses confidences de Rio Mavuba

Racisme : les douloureuses confidences de Rio Mavuba©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 11h57

Invité sur le plateau d''On n'est pas couché" sur France 2, l'ancien milieu de terrain est revenu sur le racisme dont il a été témoin à la fin de sa carrière.

Rio Mavuba a officiellement mis fin à sa carrière de joueur professionnel début septembre. Le désormais ex-international français (13 sélections) aura connu un joli parcours de Bordeaux au Sparta Prague, en passant par Villarreal en Espagne et Lille, où il a joué neuf saisons entre 2008 et 2017.

Mais le joueur, qui a repris une licence en amateur en Gironde, garde un goût amer de son ultime expérience à Prague. Invité sur le plateau d'"On n'est pas couché" sur France 2 pour évoquer la sortie de son autobiographie "Capitaine de ma vie", Rio Mavuba a raconté comment il avait été confronté de plein fouet au racisme là-bas. "C'était assez choquant", a-t-il avoué.

"Et là, j'entends des cris de singe"

"Au premier match, l'attaquant adverse qui était ghanéen tombe devant nos supporters, devant une partie de la tribune qui est assez virulente, et là j'entends des cris de singe", a raconté Mavuba. "Choqué, j'en parle à un coéquipier qui est là depuis longtemps et lui demande comment le club réagit. Il me dit qu'ils ne font pas grand chose, qu'ils ont mis une fois un t-shirt c'est tout, un truc nul qui ne sert à rien." Un épisode raciste qui n'a malheureusement pas été isolé.

"Pour notre deuxième match, on gagne à l'extérieur, à la fin on va taper dans les mains des supporters. Et là, moi qui étais le premier des joueurs étrangers à y aller, je voyais certaines mains qui se retiraient. À la première, tu te demandes pourquoi, surtout après avoir gagné. Et puis il y a peut-être 300 mains, mais cinq, six mains qui se retirent. Mais tu prends un coup. Ça fait mal", a regretté l'ancien capitaine du LOSC, qui a ensuite arrêté de taper dans les mains des fans après les matchs... Avant de quitter le Sparta Prague avant la fin de son contrat après seulement une saison passée là-bas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.