Quand le président de la FFF réussit à faire changer d'avis Macron

Quand le président de la FFF réussit à faire changer d'avis Macron©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 18 septembre 2018 à 21h25

Noël Le Graët a réussi à sauver une maternité, explique Libération. La scène surréaliste s'est déroulée pendant la Coupe du Monde où le président de la FFF, et ancien président du club de Guingamp a réussi à convaincre Emmanuel Macron.

Noël Le Graët n'a pas perdu de sa superbe à Guingamp.

Ancien président du club et maire de la ville, le désormais président de la Fédération française de football a réussi à sauver la maternité de la ville, explique Libération. La scène se déroule pendant la Coupe du Monde. Profitant du beau parcours des Bleus, le président de la FFF parvient à convaincre le président de la République. Le maire actuel de la ville confirme l'information : "Noël Le Graët a eu un rôle prépondérant dans cette décision. Une semaine avant l'annonce, j'ai reçu un SMS m'informant d'une réponse positive de l'Élysée", dit-il. Deux ans de sursis donc. Une décision à première vue positive pour la commune, qui ne fait pas que des heureux.

Du côté des représentants d'associations de malades, on s'étonne de ce choix et de la manière dont il a été fait. "J'étais loin d'imaginer qu'une telle décision puisse se prendre dans les gradins d'une Coupe du Monde ou dans les vestiaires d'un stade", s'étonne l'un d'entre eux dans Libération.

Risques financiers

Et pour cause, ce maintien tant inattendu qu'improbable met en péril une mutualisation des établissements de santé de la région. Tous les hôpitaux des villes de Guingamp, Paimpol, Lannion ou encore Lamballe forment un groupement hospitalier de territoire. Et c'est toute la stabilité financière qui est donc remise en cause.

En plus de cela, selon Libération qui cite l'ANS, "faute de sécurité suffisante, le maintien de la maternité de Guingamp (n'était) plus tenable". Autre problème pointé du doigt par la conférence des présidents de la CME (commission médicale d'établissement) : la maternité devait fermer à cause du manque de personnel, et pas seulement pour une question financière. Ce qui aura un coût, précise-t-on.
Alors, méconnaissance du dossier ou volonté de préserver l'emploi dans sa ville ? Le coup de pouce de Noël Le Graët risque de faire des vagues en Bretagne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.