PSG : Nike se fait braquer 700.000 euros d'équipement du club

PSG : Nike se fait braquer 700.000 euros d'équipement du club©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 07 mai 2018 à 14h59

C'est en région parisienne qu'un camion transportant des produits Nike a été braqué, pour un butin très important d'équipements au logo du Paris Saint-Germain, relate "Le Parisien".

Des maillots de Neymar, de Nkunku ou peut-être des sous-vêtements, des survêtements et des chaussettes, le tout siglé Nike et avec le logo du Paris Saint-Germain. C'est ce que contenait sans doute la cargaison d'un camion braqué à Bonneuil, dans le Val-de-Marne il y a quelques jours, selon "Le Parisien".



Dans cette zone industrielle, le chauffeur du camion transportant la marchandise a été arrêté par un autre poids lourd, dont trois occupants prétextaient vouloir demander un renseignement. Pendant ce temps-là, un 4e montait dans la cabine arme à la main afin de menacer le chauffeur et lui prendre les clés du véhicule et commencer à vider la cargaison.

Les produits PSG très recherchés

Le quotidien indique que les braqueurs sont repartis avec six palettes, soit environ 200 cartons d'équipement de la marque au "swoosh". Des chiffres déjà conséquents auxquels s'ajoute celui du montant estimé à la revente : 700.000 euros. L'équivalent de 4.516 maillots floqués Neymar, selon le prix indiqué sur le site de la marque, hors promotions (155 euros).

Il semble que les équipements du club de la capitale soient très prisés. Il y a quelques mois, Nasser Al-Khelaifi avait mis un frein à la disparition de plusieurs pièces dans les réserves du club, sans doute victimes du succès du PSG et de ses stars. Le président parisien avait alors installé un contrôle très strict de l'utilisation des stocks.

Concernant le braquage, c'est le service départemental de la police judiciaire qui a été saisi de l'enquête pour vol avec arme. Les services pourront s'appuyer sur les caméras de surveillance du quartier afin de tenter de retrouver le butin, indique "Le Parisien".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU