PSG : des tensions jusque dans les vestiaires

PSG : des tensions jusque dans les vestiaires©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le dimanche 11 décembre 2016 à 18h25

Les temps sont durs au Paris-Saint-Germain, sur le terrain comme en dehors. Car la discorde semble gagner le groupe parisien, comme le révèle l'anecdote publiée dans les colonnes de L'Équipe de ce dimanche 11 décembre.

Le 23 novembre dernier, à la mi-temps du match contre Arsenal en Ligue des Champions, les rouge-et-bleu sont tendus.

Ils sont à Londres pour un match décisif puisqu'il peut leur permettre de prendre la première place de leur groupe, synonyme d'un huitième de finale logiquement plus abordable. Mais après les 45 premières minutes de la partie, les esprits s'échauffent, la faute à une mauvaise intervention de Grzegorz Krychowiak dans la surface de réparation parisienne qui permet à Olivier Giroud de transformer le penalty concédé.

Dans les vestiaires, quelques secondes plus tard, le ton est accusateur. Blaise Matuidi est échaudé et s'adresse à l'international polonais, principal fautif sur l'égalisation d'Arsenal : "À ce moment-là du match, on dégage ! On arrête de vouloir relancer à tout prix et on dégage !", enrage-t-il. Mais l'invective du milieu de terrain ne passe pas pour Thiago Silva, qui s'en prend à son tour à Blaise Matuidi : "On est une équipe, on ne se critique pas !"

L'histoire pourrait s'arrêter là, mais la tension va encore monter d'un cran. Matuidi tient tête à son capitaine brésilien et c'est finalement Krychowiak qui calmera les esprits, s'excusant de son erreur pour apaiser l'équipe parisienne. En fin de match, Paris a fait le job, puisqu'il repart avec un point crucial qui lui donne un avantage numérique sur son adversaire du soir. Pourtant, selon l'Équipe, l'accroc à la mi-temps du match semble encore bien présent chez Thiago Silva, qui quittera l'enceinte londonienne de l'Emirates Stadium sans mot dire et la mine agacée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.