Pourquoi Verratti n'a pas quitté Paris

Pourquoi Verratti n'a pas quitté Paris ©Media365
A lire aussi

Source : Media365 et video RMC Sport, publié le jeudi 31 août 2017 à 17h35

Le nom de Marco Verratti a noirci les pages des gazettes pendant des semaines au début de l'été. Il lui était alors prêté l'intention de vouloir quitter le PSG pour le FC Barcelone et chaque geste, chaque déclaration de son agent d'alors, était décrypté ou interprété.

Actuellement en stage avec l'Italie pour préparer notamment le choc contre l'Espagne en éliminatoires pour la Coupe du Monde 2018 dans la zone Europe, le milieu de la Nazionale (24 ans) ne nie pas avoir envisagé un départ de Paris.

Surtout qu'il était très marqué par l'épisode de la "remuntada" au Camp Nou en huitième de finale retour de la Ligue des Champions. "Je n'ai pas dormi pendant des jours, ils ont été un cauchemar. J'ai eu du mal à croire que c'était vraiment arrivé. Mais une telle déroute te fait comprendre et apprendre. Maintenant, je suis plus déterminé que jamais".



Dans un premier temps, il était surtout convaincu que son avenir passait par un transfert. Mais il met ça sur le compte de malentendus avec les dirigeants parisiens. "J'ai eu une discussion avec le club, parce qu'il y avait des choses qui n'allaient pas ou que moi je n'avais pas comprises, et maintenant, je suis heureux de faire partie de ce projet, qui est l'un des plus ambitieux d'Europe, a soufflé Verratti. Tout est réglé. Je ne sais pas si je vais y rester pour la vie, parce que dans le football, on ne peut jamais dire ce genre de choses. Mais je suis bien là où je suis". "Il Gufetto", le "Petit Hibou" comme il est surnommé, assure pourtant mal avoir mal vécu tous les bruits qui ont circulé à son sujet au plus fort de la tempête médiatique. "En France, la vérité ne semblait pas compter. Chaque matin, je me levais et dans les médias, il y avait une fausse rumeur qui me concernait. C'était horrible. Heureusement, c'est fini".

L'épisode a néanmoins coûté sa place dans le clan Verratti à Donato Di Campli, coupable aux yeux de l'Italien d'en avoir trop fait dans la stratégie de rupture avec le PSG. "Cela a été un peu difficile. Donato était mon meilleur ami et il l'est encore. Mais le travail, c'est autre chose. Je suis désolé, mais je devais le faire... Certaines choses ne m'ont pas plu et j'ai fait le choix de changer".

Sous contrat avec le club parisien jusqu'en 2021, l'ancien de Pescara pourrait désormais recevoir une prolongation de contrat accompagnée d'une revalorisation salariale. Il se voit s'inscrire à long terme dans le projet PSG, surtout avec l'arrivée de Neymar, un atout supplémentaire pour son équipe dans sa quête de grandeur. "C'est un gros coup, s'est félicité Verratti. C'est un phénomène. Que Neymar puisse venir au PSG, Dani Alves m'en avait parlé, mais j'étais un peu sceptique. Maintenant, nous avons un peu plus de chances de gagner la Ligue des champions. Devant, c'est de la folie. Un nom : (Julian) Draxler. Il est extrêmement fort, mais il risque de se retrouver sur le banc". Une preuve de l'ambition XXL du PSG, qui a fini par convaincre Verratti de rester.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.