Nicolas Sarkozy en admiration devant Javier Pastore

Nicolas Sarkozy en admiration devant Javier Pastore©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 02 août 2017 à 19h50

Dans une interview accordée à France Football, Nicolas Sarkozy s'est longuement confié sur son équipe de coeur, le PSG, mais également sur ses joueurs préférés.

Et celui qui tient la place de numéro un dans le coeur de l'ancien chef de l'État, c'est Javier Pastore. Nicolas Sarkozy n'a pas tari d'éloges sur l'Argentin de 28 ans.

"Pastore,ce n'est pas le talent, c'est la définition du talent. Un artiste. La question n'est pas pourquoi j'aime Pastore, la question est : comment ne pas aimer Pastore ? Il n'y a pas un joueur comme lui dans le monde. Il n'a aucun système de jeu, il est imprévisible et dès qu'il touche le ballon, il se passe quelque chose", s'est enflammé Nicolas Sarkozy dans les colonnes de France Football.

Avant de poursuivre de vanter toutes les qualités du numéro 10 du PSG : "ll a d'abord une qualité extraordinaire, c'est l'intelligence de jeu. Il voit avant les autres. Tout le monde parle de son pied, moi je parle de son œil, ou de son cerveau. Après il a une deuxième qualité, c'est que ce qu'il voit, il est capable de le faire. Ce n'est pas un joueur qui fait du un contre un spontanément. C'est un joueur qui perfore les lignes par des obliques qui n'appartiennent qu'à lui. Il n'est pas un dribbleur comme Mbappé, il n'est pas un buteur comme Cavani, il n'est même pas un centreur comme Di Maria, il est Pastore. Un dynamiteur de lignes, par des obliques. Pour moi, c'est l'homme des obliques".

Et Nicolas Sarkozy va même jusqu'à le comparer à une ancienne star du PSG : "Je pense qu'avec Ronaldinho, on a rarement eu un artiste, un virtuose pareil. Pastore, c'est l'assaisonnement. C'est l'ingrédient que l'on rajoute au dernier moment et qui fait toute la différence".

Autant dire que l'ancien président espère de tout coeur que l'Argentin reste cette saison encore dans le club de la capitale. À moins qu'avec l'arrivée de Neymar, son coeur ne balance...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.