Mondial 2026 : le football français sait déjà pour qui voter

Mondial 2026 : le football français sait déjà pour qui voter©Panoramic

6Medias (avec vidéo RFI), publié le jeudi 05 avril 2018 à 21h05

À la veille du coup d'envoi du Mondial 2018, l'ensemble des Fédérations affiliées à la FIFA votera pour l'organisateur de l'édition 2026. Dans une interview accordée à l'Équipe, Noël Le Graët a confirmé que la France soutiendra le Maroc.

"La France n'a qu'une voix, mais elle donnera peut-être un élan à l'Europe pour choisir le Maroc." C'est par ces mots que le grand patron du football français, Noël Le Graët, a décidé de réaffirmer le soutien français à la candidature marocaine pour l'organisation de la Coupe du monde 2026.

"Je ne me vois pas ne pas soutenir un pays proche de nous", évoque le président breton.

Avant d'expliquer plus en détail : "l'Afrique n'a eu qu'une Coupe du monde dans son histoire (en 2010, organisée par l'Afrique du Sud, ndlr). Ce n'est pas beaucoup. Le Maroc est prêt même s'il n'a pas les mêmes moyens que ses adversaires".

La Fédération marocaine de football (FRMF) avait déjà publié, le 22 mars, un communiqué après la rencontre de Le Graët et son homologue marocain, Faouzi Lekjâa. "M. Le Graët a fait savoir que la France sera un fort soutien à la candidature du Maroc, en raison de ses caractéristiques et spécificités soulignant la solidité des liens bilatéraux entre les deux nations".

Des liens étroits tissés entre les deux pays et matérialisés par l'organisation d'une soirée de soutien à la candidature marocaine qui se tiendra à l'Assemblée nationale. C'est ce qu'a annoncé le député LREM, Mustapha Laabid et qui comptera notamment la présence de "la Fédération Française de football, et en présence de notre président François de Rugy et des personnalités françaises et marocaines de haut niveau", a-t-il déclaré au média marocain Atlasinfo.de

Un mode d'attribution déjà contesté ?

Pour l'organisation de la grand-messe footballistique, le Royaume chérifien sera opposé au dossier présenté par le trio nord-américain composé des États-Unis, du Canada et du Mexique.



Depuis plusieurs jours, l'annonce de la mise en place d'une commission d'évaluation de la FIFA composée de cinq personnes et chargée d'évaluer la viabilité des candidatures soulève d'ores et déjà des critiques et de nombreux remous. Le Maroc dénonce une "task force" quand un proche de la CAF évoque à l'AFP "un pouvoir tout à fait anormal" et "une trop grande marge laissée à cette commission d'évaluation dont les conclusions ne sont même pas susceptibles de recours".

En cas de validité des deux candidatures, elles seront soumises au vote de l'ensemble des 207 fédérations membres de la FIFA. Une première. Le verdict final est attendu , le 13 juin prochain à Moscou (Russie).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU