Mondial 2018 : la mise en garde de la Russie sur les billets

Mondial 2018 : la mise en garde de la Russie sur les billets©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 09 novembre 2017 à 21h30

La prochaine Coupe du monde de football, qui aura lieu en Russie du 14 juin au 15 juillet 2018, va comme les éditions précédentes être un enjeu économique majeur pour tous ses acteurs, du pays organisateur à la FIFA en passant par les partenaires. Des centaines de milliers de billets vont être vendus, pour lesquels il a fallu se préinscrire, dans l'espoir de pouvoir ensuite commander quelques places.

Les risques qu'un marché noir se mette en place dans les semaines qui précèdent la compétition et pendant la Coupe du monde sont par conséquent très élevés. Pour lutter contre ce phénomène, le gouvernement russe a décidé de taper du poing sur la table.

Le Premier ministre Dmitri Medvedev a ainsi promis le vote d'une loi prévoyant des sanctions financières importantes à l'encontre de ceux qui seraient pris sur le fait. "Cela ne changera rien qu'il s'agisse de citoyens ordinaires ou de personnalités, d'entreprises privées ou d'organisations publiques", a-t-il prévenu dans une déclaration relayée par les agences de presse russes.

Selon le quotidien Kommersant, les amendes prévues en cas d'infraction pourraient aller jusqu'à 25 fois le prix du billet en question, qui lors du Mondial ira de 18 à 955 euros. La somme à régler pour les contrevenants pourrait ainsi atteindre plus de 23 000 euros s'il s'agit de billets pour la grande finale du 15 juillet. Plusieurs scandales concernant du trafic de billets, notamment de la part d'officiels, avaient marqué le Mondial 2014 et les JO 2016 au Brésil.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU